ASSE : Curkovic fan de la politique de Caiazzo et Romeyer

Invité de « France Bleu », le légendaire gardien de but de l’ASSE dans les années 70 Ivan Curkovic est revenu sur le vernissage de l’exposition consacrée à l’épopée de 1976 au musée des Verts, au cours duquel il a retrouvé ses anciens partenaires. Il a aussi évoqué la politique du duo Roland Romeyer-Bernard Caiazzo qui, si elle ne mène pas Saint-Etienne vers les sommets comme à la belle époque, lui évitera au moins de disparaître. « Pour reconnaître une épopée il faut trouver un sponsor avec 300 voire 400 millions d’euros pour acheter les joueurs du Paris Saint-Germain. Voilà la formule. Il faut des sous. Je tire mon chapeau aux dirigeants actuels qui ont fait une équipe avec peu de moyen et qui joue la première partie du championnat. C’est très bien. Refaire des résultats comme à l’époque c’est difficile. Aujourd’hui, c’est les grands joueurs, qui coûtent très chers, qui font les résultats. Malheureusement, ici ce n’est pas possible. Mais le danger d’agir comme ça, c’est le risque de disparaître quand le sponsor part. Saint-Etienne ne disparaîtra jamais grâce à sa politique sage et raisonnable.«