ASSE (Débat) : Faut-il forcément vendre Harold Moukoudi ?

true

Notre débat de la semaine concerne la situation d’Harold Moukoudi à l’ASSE. Laurent Hess et Alexandre Corboz débattent.

A mon sens, oui

Autant je suis d’accord avec Laurent sur le fait que l’ancien Havrais n’a pas donné sa pleine mesure dans le Forez et en a encore beaucoup sous la pédale, autant je pense qu’il est malheureusement nécessaire de s’en séparer maintenant. D’abord parce que le principal intéressé – qui a goûté à l’Angleterre via son prêt à Middlesbrough (D2) – a plus envie de rester de l’autre côté de la Manche que de revenir à L’Etrat. Il est toujours difficile de retenir un joueur contre son gré. Surtout si, comme le pensait son ancien coach Jonathan Woodgate, des clubs de Premier League venaient effectivement à se manifester pour l’accueillir.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Ensuite – et c’est pour moi la principale raison de le laisser filer ! – parce que sa vente permettrait à l’ASSE d’atteindre ses objectifs de cession et de ne pas se poser de questions si de belles propositions tombaient pour Denis Bouanga ou Wesley Fofana. Arrivé libre il y a un an, Harold Moukoudi représente une belle perspective de plus-value. Sa valeur sur le marché est supérieure à celle d’un Franck Honorat ou Vagner Dias. Personnellement, je pense que Saint-Etienne n’aura pas de difficulté à obtenir 7 à 10 M€ de l’ex joueur du HAC. Vu l’état du marché, les Verts auraient tort de ne pas en profiter.

Alexandre CORBOZ

Non, il peut être un joueur d’avenir pour le club

« Je trouverais dommage de vendre Moukoudi dès cet été, comme j’avais trouvé dommage de vendre William Saliba dès l’été dernier, à 18 ans à peine. Moukoudi n’a pas fait une grosse première partie de saison, c’est sûr, mais l’ASSE n’était pas au mieux. Il venait de débarquer, il était resté six mois sans jouer au Havre, et il était tombé dans un navire en perdition.

Le vendre cet été, ce serait le brader

Mais Moukoudi n’a que 22 ans et il a quand même de grosses qualités. Des qualités qu’il n’a pu vraiment pu démontrer. Personnellement, j’aimerais que Puel lui donne une seconde chance. Aux côtés de Fofana et de Perrin, voire de Kolo, il peut être un joueur utile cette saison, et pourquoi pas devenir un pilier du club, en défense, s’il prend confiance en lui. La présence de Moulin dans les buts en lieu et place de Ruffier peut l’aider en ce sens. Et ses six premiers mois d’apprentissage aussi. Je considère également que le timing n’est pas bon pour le vendre. Ce serait forcément une vente au rabais. S’il revient et qu’il fait une bonne saison, vu son profil, les enchères pourraient vite grimper de l’autre côté de la Manche.»

Laurent HESS