ASSE (débat) : les Verts doivent-ils revoir leur politique de prêts ?

Notre débat de la semaine porte sur l’utilisation des prêts, à l’AS Saint-Etienne. Les journalistes Laurent Hess et Alexandre Corboz partagent leur point de vue.

Oui, car en l’état ses prêts ne servent à rien

« A Saint-Etienne, le bonheur n’est clairement pas dans le prêt. Sur les huit joueurs actuellement prêtés par les Verts, combien se valorisent réellement ? Jorginho joue… mais au CSKA Sofia, ce qui n’est pas (en soi) une vitrine très reluisante. Oussama Tannane ? Léo Lacroix ? Alexandros Katranis ? Habib Maïga ? Cela s’apparente plus à une « exfiltration désespérée ». Ces joueurs sont en échec sportif, ils l’étaient avant leur départ et ne rapporteront probablement pas grand chose à l’ASSE à leur retour. Il y a bien sûr le cas particulier Franck Honorat, laissé à disposition de Clermont après son transfert, mais, concernant les jeunes, on ne peut pas dire que ce soit une réussite. Alexis Guendouz (Pau) et Rayan Souici (Entente SSG) prennent-ils davantage de bouteille dans les joutes obscures de National 1 plutôt qu’à s’entraîner à l’Etrat au contact de joueurs chevronnés ? Cela ne me paraît pas flagrant non plus…

D’une manière plus générale, et si l’on excepte le cas Arnaud Nordin, qui a bel et bien profité de son passage à Nancy pour emmagasiner de la confiance, je suis très mitigé sur ce qui a été fait avec les prêtés ces dernières saisons. Les plans de relance de Robert Beric (Anderlecht), Oussama Tannane (Las Palmas), Pierre-Yves Polomat (AJ Auxerre), Léo Lacroix (FC Bâle) ou Loïs Diony (Bristol City) se sont révélés des fiascos. En prêtant Jonathan Bamba à Saint-Trond puis au SCO Angers, le club lui a envoyé de mauvais signaux sur ses perspectives. On connait la suite… Neal Maupay brillait en Ligue 2 avec Brest ? On s’est contenté de le rapatrier avant de le vendre une misère dans la foulée à Brentford. Quand je vois ce que sont capables de faire d’autres clubs avec leurs prêtés et les revenus que cela génère, je me dis qu’il y a un vrai souci de politique globale. »

Alexandre CORBOZ

Oui, mais l’ASSE doit surtout revoir sa politique de transferts !

« Je ne suis pas sûr que les prêts effectués cet été vont servir à quelque chose. Guendouz, Souici, Katranis, Jorginho, Lacroix, Tannane : qui a un avenir à l’ASSE ? J’aurais préféré que le club prête certains jeunes qui vont sans doute effectuer toute la saison en National 2 : Vagner, Rocha Santos, Chambost. Prêtés ces joueurs là en L2 aurait eu un sens, pour permettre d’évaluer un peu mieux leur niveau. On peut d’ailleurs se demander à quoi servent les partenariats avec Clermont et Niort, où l’ASSE n’a à ce jour jamais prêté un seul joueur ! Ces dernières saisons, seuls les prêts de Bamba à Angers et de Nordin à Nancy ont servi à quelque chose. Mais pour le premier, les dirigeants avaient commis deux erreurs : en l’expédiant à Saint-Trond et au Paris FC, alors lanterne rouge décrochée de L2, et en ne le prolongeant pas à l’été 2016. Donc oui, je trouve de manière générale que les Verts ne savent pas prêter leurs joueurs. On se souvient des fiascos Beric et Tannane la saison passée, à Anderlecht et Las Palmas. Comme avec Katranis, Jorginho, Lacroix ou Tannane cet été, le prêt est surtout pour le club un moyen de recycler ces « boulets », ces erreurs de casting. Et il y en a eu pas mal, malheureusement, ces derniers temps, avant que Gasset ne prenne les choses en main. »

Laurent HESS

 

Si vous souhaitez commander un numéro, ou vous abonner, c’est ici.