ASSE (Débat) : Quel banni de Puel mérite une seconde chance ?
par Laurent HESS

ASSE (Débat) : Quel banni de Puel mérite une seconde chance ?

Notre débat de la semaine concerne les joueurs écartés par Claude Puel à l'ASSE. Alexandre Corboz et Laurent Hess débattent.

Yann M'Vila

« S'il y a bien un joueur que je conserverais dans tous ceux que Claude Puel veut exfiltrer, c'est Yann M'Vila. Il y a plusieurs raisons à ce choix. D'abord l'aspect purement technique : l'ex-international tricolore peut jouer au milieu mais également derrière où Claude Puel ne dispose pas de cinquante options dans l'axe. Oui M'Vila n'est pas défenseur central de métier mais sa lecture du jeu et sa science de la relance en fait un excellent dépanneur dans un secteur que j'estime aujourd'hui sinistré. Encore plus lorsqu'il faudra aligner des défenses à trois.

Sa côte est au plus bas, le timing n'est pas bon pour le vendre

La deuxième raison concerne le leadership : à 30 ans, M'Vila peut faire le liant entre la jeune génération, à qui il parle énormement et donne beaucoup de conseils, et les plus anciens. Dans l'esprit, c'est un cadre et je reste persuadé qu'un Yvan Neyou ou qu'un Lucas Gourna auront besoin de sa présence pour donner leur pleine mesure. Comme je pense qu'il fait un cadre par ligne pour bien encadrer le projet de rajeunissement (Moulin dans les buts, Debuchy derrière, Hamouma devant... Et M'Vila dans le cœur du jeu).

La troisième raison est purement et simplement économique. En vendant Yann M'Vila aujourd'hui, l'ASSE ne fera pas un bon coup. Tout au plus, il sera possible de prendre quelques deniers (M'Vila est intéressé sur son indemnité de transfert) et d'économiser un gros salaire. Mais le natif d'Amiens sort d'une saison moyenne et sa cote sur le marché est loin d'être la même qu'il y a un an où des clubs anglais auraient éventuellement pu investir sur lui. Je ne suis pas persuadé que le gain financier compense la perte sportive dans son cas... »

Alexandre CORBOZ

Ryad Boudebouz

« Honnêtement, je comprends la démarche de Claude Puel. Je trouve moi aussi que des joueurs comme Stéphane Ruffier et Wahbi Khazri n'ont pas eu un rendement à la hauteur de leur statut, eux qui comptent parmi les plus gros salaires du club. Idem pour Yann M'Vila, mais à un degré moindre, car j'estime comme Alexandre que le n°6 peut encore rendre de précieux services, même s'il sort d'une saison très décevante. Mais le joueur dont je regrette la mise à l'écart, c'est Ryad Boudebouz.

Il était pourtant sur la bonne voie...

D'une, parce que j'aime bien le personnage, sympa, humble, souriant, investi. Et de deux, parce qu'il avait envoyé des signaux très positifs depuis la reprise de l'entraînement. Physiquement, l'Algérien était bien en jambes, et il donnait l'impression d'être bien dans sa tête aussi, bien dans son jeu. Je le trouvais en nets progrès, en net regain de confiance, même s'il n'avait pas été très en vue lors de la finale de Coupe de France. Et puis Boudebouz, dans sa première saison décevante, on lui doit quand même deux grosses émotions avec sa passe décisive pour Robert Beric contre Lyon (1-0) et son but de dernière minute contre Rennes (2-1) en demi-finale de Coupe de France. Ce n'est pas rien. Enfin, à un poste où Adil Aouchiche n'a que 18 ans, je me dis que l'ancien montpelliérain peut être une vraie option, une bonne alternative. J'espère qu'il aura droit à une seconde chance. Il la mérite. D'autant plus qu'on parle là d'un joueur à l'état d'esprit exemplaire. »

Laurent HESS