ASSE – EXCLU La réponse de Balbir à Galtier

Ce vendredi en conférence de presse à deux jours d’ASSE – OM, Christophe Galtier s’en est ouvertement pris à Denis Balbir. Pointé du doigt, notre consultant a tenu à réagir :

« J’ai été surpris d’apprendre en descendant de mon avion que j’avais été attaqué de manière assez violente par Christophe Galtier sur des propos que j’ai tenu hier sur L’Equipe.fr. Sur mon compte Twitter, j’avais déjà fait un rectificatif en expliquant qu’il y avait une nuance importante entre le propos que j’ai tenu et celui que l’on me prête.

En fait, je voulais surtout souligner le fait que l’ASSE avait mal joué certains matches en ne concrétisant pas certaines occasions. Or, il a été retranscrit que Saint-Etienne n’avait pas joué la compétition, ce qui sous-entendait que le club ne s’était pas impliqué dans l’Europa League. La nuance est importante.

« Je trouve cette attaque déplacée »

Je suis quand même surpris que personne au club ne m’a appelé suite à des propos publiés hier matin. Christophe Galtier n’a visiblement pas apprécié. Je veux bien comprendre que, de par sa fonction, il a énormément de choses à faire mais que les dirigeants n’aient pas pris la peine de m’appeler pour avoir des explications… Je trouve dommage qu’un entraîneur que je respecte et qu’un club que je soutiens depuis l’âge de 12 ans me salissent devant tout le monde, devant des confrères en remettant en cause mon honnêteté.

Je suis dans le milieu du football depuis 1990. Un jour, Joël Muller m’a dit que ma plus grande qualité, c’était d’être honnête. Moi, je ne donne pas les compositions d’équipe à l’adversaire quand un coach me les donne. Je pense être quelqu’un de droit et on peut difficilement remettre en cause ma fidélité à l’AS Saint-Etienne. Plus jeune, j’étais régulièrement en tribune à Geoffroy-Guichard. Y compris en Ligue 2 et alors que je vivais à Paris. Je trouve cette attaque déplacée et elle m’a profondément atteinte.

« Oui, j’ai parlé de Diafra Sakho et Claudio Beauvue »

Christophe Galtier m’a attaqué sur les invitations que j’ai demandé au club et les joueurs que j’aurais proposé. Concernant les invitations, il s’avère que la seule fois de la saison où j’en ai demandé, c’est pour le match Metz – ASSE (en mars prochain) et afin de faire plaisir à ma fille de 7 ans qui est folle des Verts. C’est vrai que j’ai aussi demandé un maillot dédicacé pour Rafael Lorraine, une association qui s’occupe des enfants malades du cancer. Cela fait longtemps que je n’ai pas demandé d’autres invitations. Jusqu’à preuve du contraire, j’ai encore ma carte de presse.

Et oui, j’ai donné des noms de joueurs l’été dernier à Dominique Rocheteau. Je lui avais parlé du messin Diafra Sakho et de Claudio Beauvue. J’ai fait comme certains journalistes le font sans être agent joueur. Contrairement à d’autres qui n’ont pas le courage et se cachent derrière la subjectivité et leur « déontologie », j’ai toujours mis en avant ma sympathie pour l’ASSE. Aujourd’hui, je suis attaqué de manière frontale et assez violente. Je prends acte. Comme je prends acte du fait qu’être supporter interdit désormais toute critique à l’égard du club ou de l’équipe. »

Propos recueillis par Alexandre CORBOZ