ASSE : frictions avec Romeyer, avenir personnel, forfait en Coupe de France… Puel ne se débine pas

true

Interrogé dans L’Équipe ce mercredi, l’entraîneur de l’ASSE Claude Puel a évoqué plusieurs dossiers chauds. Notamment les supposées frictions en interne.

Roland Romeyer  trop présent à l’ASSE ?

Nos réunions hebdomadaires sont très constructives. On verra, quand la situation se normalisera, si ça peut continuer. Roland est un passionné. Il aime, vit le club, et il est le club. Père de famille, père Fouettard, il est tout ce que l’on veut. Mais on ne peut pas lui enlever son dévouement H24. Xavier, très compétent, honnête et bosseur, est une valeur ajoutée, pas un concurrent. Il doit trouver sa place dans un club ultra dominé dans le fonctionnel par Roland, qui doit aussi accepter de lui donner une place. »

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Puel envisage-t-il un départ ?

« Je suis dans le positif et l’optimisme. J’ai envie de tout donner pour que toutes les composantes du club travaillent et aillent dans le même sens, en sachant que, comme dans toute famille, il peut y avoir des disputes et des éclats. Nous ne sommes pas là pour prendre mais pour donner au club, lui offrir un futur et le faire briller. Et ça rejaillira sur tout le monde. »

Un forfait en finale de la Coupe de France ? 

« Il y a le cœur et la raison. Le cœur, c’est Roland qui parle. On est d’accord avec lui. Après, comment on fait ? On est dans une situation où ce n’est pas seulement le sport qui est pénalisé. C’est la nation. On est obligés de porter des masques. Et on ne vit plus ? Non, il faut quand même avancer. Je ne suis pas d’accord quand on dit que le sport passe après tout le reste. Il n’y a pas de sous-métiers. Tous sont importants et tout le monde a le devoir d’apporter sa pierre à l’édifice pour remettre la nation en marche. On n’a donc pas le droit de laisser tomber la Coupe de France. »