ASSE – Mercato : Combien vaut l’effectif des Verts (1/2) ?

C’est l’une des raisons pour lesquelles Peak6 s’est retiré de la course pour racheter l’AS Saint-Etienne : l’effectif des Verts n’a pas une valeur marchande très élevée. Etude au cas par cas et poste par poste. Aujourd’hui, premier volet (sur deux), avec les gardiens et les défenseurs. La suite, ce sera dimanche matin, sur notre site, à 6h.

LES GARDIENS

Stéphane RUFFIER (31 ans, fin de contrat : 2021)

Cote Transfermarkt : 5 M€

Valeur sur le marché : difficile à chiffrer

Bien sûr Stéphane Ruffier est l’un des meilleurs gardiens français mais, à ce poste si particulier, c’est la loi de l’offre et de la demande qui prime. A 31 ans, le Bayonnais a sans doute laissé sa place de rebondir dans un grand club. Cela aurait pu être l’AS Roma il y a quelques années si l’ASSE n’avait pas demandé 20 M€ pour son transfert. Aujourd’hui, on voit mal les Verts le lâcher à moins de 10 M€ mais on voit surtout très mal un grand club (et même un second couteau anglais) sortir une telle somme pour lui. Presque invendable même si l’OGC Nice et le LOSC gardent un œil sur lui.

 

Jessy MOULIN (32 ans, fin de contrat : 2020)

Cote Transfermarkt : 250 000€

Valeur sur le marché : 0€

Le natif de Valence est certes une excellente doublure pour Stéphane Ruffier mais sa valeur marchande est inexistante. D’abord parce qu’il est déjà relativement âgé, ensuite parce qu’il n’a jamais été titulaire en Ligue 1 ou même en Ligue 2 (29 apparitions).

 

Stefan BAJIC (16 ans, fin de contrat : 2021)

Cote Transfermarkt : 0€

Valeur sur le marché : plusieurs millions

Talent précoce, suivi par les plus grands clubs parmi lesquels le Bayern Munich ou encore Manchester City, l’international U17 tricolore ne partira a priori pas cet été… Sauf si une offre « qui ne se refuse pas » tombe sur la table des dirigeants. On voit cependant mal la direction de l’ASSE le lâcher à moins de 5 M€.

 

LES DEFENSEURS

Loïc PERRIN (32 ans, fin de contrat : 2020)

Cote transfermarkt : 4 M€

Valeur sur le marché : difficile à chiffrer

Parce qu’il est une icône de l’ASSE, parce qu’il est d’ores et déjà un Ambassadeur marquant du club, le capitaine ligérien ne quittera probablement jamais son club de toujours. Les clubs le savent et personne ne pense aujourd’hui à lui pour un transfert. Bref, Loïc Perrin n’a aucune valeur marchande parce qu’il est simplement inestimable.

 

Neven SUBOTIC (29 ans, fin de contrat : 2019)

Cote transfermarkt : 5 M€

Valeur sur le marché : moins de 3 M€

Le Serbe est arrivé libre à l’ASSE avec seulement un an et demi de contrat. En l’état, même s’il est susceptible d’intéresser du monde, l’ancien joueur du Borussia Dortmund ne peut pas rapporter très gros. D’abord du fait de son âge. Ensuite parce qu’il ne lui reste plus qu’un an. La solution ? Le prolonger de deux ans.

 

Gabriel SILVA (27 ans, fin de contrat : 2020)

Cote transfermarkt : 2,5 M€

Valeur sur le marché : 2,5 M€

Auteur de deux parties de saison très différentes, le Brésilien n’a pas spécialement perdu ni gagné en valeur depuis son arrivée en provenance de l’Udinese. Les Verts ne cherchent pas spécialement à s’en séparer mais ne diront pas forcément non à une offre supérieur à son prix d’achat. Pas sûr cependant qu’elle tombe…

 

Saidy JANKO (22 ans, fin de contrat : 2021)

Cote transfermarkt : 3 M€

Valeur sur le marché : entre 2 et 3 M€ (d’après le FC Porto)

Visiblement, si l’on se fie aux clichés révélés par la presse portugaise, le Suisse a déjà signé au FC Porto. Montant de la transaction : entre 2 et 3 M€. Sur ce dossier, les Verts ont donc réalisé une plus-value autour d’un joueur acheté pour moins de 1 M€. Pour être franc, on se demande bien comment un tel exploit est possible…

 

Ronaël PIERRE-GABRIEL (20 ans, fin de contrat : 2021)

Cote transfermarkt : 4 M€

Valeur sur le marché : aux alentours de 8 M€

« RPG » a pour lui sa jeunesse, son expérience déjà très importante de la Ligue 1 (39 apparitions depuis novembre 2015) et son statut de jeune international français. Bien sûr, ses soucis physiques peuvent faire naitre quelques réserves mais son profil et sa polyvalence sont prisées du marché. En plus, Monaco est sur les rangs…

 

Léo LACROIX (26 ans, fin de contrat : 2020)

Cote transfermarkt : 2,5 M€

Valeur sur le marché : 3 M€

En fixant son option d’achat à 3 M€ au moment de son prêt au FC Bâle, l’ASSE a donné le ton pour Léo Lacroix. Les Verts le céderont pour faire une « opération blanche » autour d’un joueur acheté 3 M€ à Sion à l’été 2016. A ce tarif, il devrait pouvoir trouver preneur en Angleterre vu sa prestation encourageante en Ligue des Champions face à Manchester City à l’Etihad (0-0).

 

Cheikh MBENGUE (29 ans, fin de contrat : 2019)

Cote Transfermarkt : 2 M€

Valeur sur le marché : 0€

Parce qu’il ne joue quasiment pas (10 apparitions cette saison), parce qu’il est déjà relativement âgé, parce qu’il a un gros salaire (80 000€ brut par an), il est difficilement imaginable que les Verts parviennent à tirer de l’argent du Sénégalais. Au mieux, les Verts peuvent nourrir l’espoir qu’un club soit prêt à payer son salaire pour le libérer mais c’est loin d’être gagné.

 

Pierre-Yves POLOMAT(24 ans, fin de contrat : 2019)

Cote Transfermarkt : 1 M€

Valeur sur le marché : 0€

Avec ce qu’il s’est passé à l’AJ Auxerre (bagarre avec son coéquipier Mickaël Barretto), le Martiniquais a fait l’objet d’une sévère décote. L’ASSE souhaite s’en séparer et est prêt à le libérer… S’il trouve preneur.

 

Alexandros KATRANIS (20 ans, fin de contrat : 2022)

Cote Transfermarkt : 750 000€

Valeur sur le marché : moins de 1 M€

Acheté pour 800 000€, le Grec n’a pas du tout été valorisé depuis son arrivée l’été dernier en provenance de l’Atromitos (0 apparition en pro). Susceptible d’être prêté pour s’aguerrir (Mouscron ? Olympiakos?), Katranis n’a pour l’heure qu’une valeur marchande très faible. Aucune chance de faire une opération financière dessus.

 

LEUR VALEUR EST A ZERO (CAR LIBRES AU 30 JUIN) : Anthony Maisonnial (FC Sion), Alexis Guendouz, Mathieu Debuchy, Kévin Théophile-Catherine.

Alexandre CORBOZ

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000