ASSE : Jean-Eudes Aholou raconte ses galères monégasques

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Difficile de critiquer le Mercato de Wantier »

Buteur à Dijon pour sa première avec l’ASSE (victoire 2-1), Jean-Eudes Aholou est revenu dans les colonnes du « Progrès » sur ses galères à l’AS Monaco.

De grosses promesses au RC Strasbourg pour sa première saison en Ligue 1, Jean-Eudes Aholou s’est transformé en flop à l’AS Monaco avant d’atterrir chez les Verts. Dans le « Progrès », le milieu de terrain ivoirien a expliqué ses difficultés sur le Rocher… Difficultés qui tenaient d’abord d’une blessure.

« J’essayais de continuer à jouer avec cette douleur au pied car elle était supportable. Jusqu’au moment où je me suis rendu compte que je ne pouvais plus forcer dessus. Il fallait trouver une solution. La meilleure était l’opération pour que je puisse retrouver les terrains. Cela a mis un peu de temps. Aujourd’hui, c’est du passé, je me sens bien », explique l’intéressé au sujet de la première vrai grosse blessure de sa carrière.

Patient pour revenir au meilleur niveau, Aholou a vite compris que ce ne serait pas en Principauté qu’on lui donnerait sa chance : « J’ai demandé à partir, j’avais besoin de temps de jeu. À Monaco, il était réduit quand je suis revenu de blessure. J’avais besoin de jouer. C’est important pour moi d’être sur le terrain chaque week-end, pour ma progression. J’ai senti que je n’allais pas avoir de temps de jeu. Saint-Etienne m’en proposait, j’ai décidé de venir et j’en suis content. Quand je ne joue pas, je ne suis pas heureux dans ma vie ».

Arnaud Carond