ASSE : Jorginho, vraiment une bonne pioche du Mercato ?

Arrivé à l’ASSE pendant le mercato hivernal, Jorginho a réussi ses débuts en Vert avant de se faire expulser à Montpellier. Est-il une bonne pioche ou non ? C’est notre débat de la semaine.

« Il a tout à prouver et il a faim. Ça va le faire »

« Jorginho vient de se faire expulser à Montpellier mais il est difficile de lui reprocher ce carton rouge tant il n’était pas mérité : le petit Portugais avait joué le ballon, il a à peine touché Roussillon qui en a fait des tonnes. Sa première mi-temps à la Mosson avait été difficile. Roussillon l’avait obligé à défendre, il avait pris le dessus sur lui avec sa vitesse et sa puissance. Mais depuis son arrivée, Jorginho a plutôt montré de belles choses. A Manchester, il avait délivré un bon centre que n’avait pu exploiter Pajot et il aurait pu obtenir un penalty suite à un accrochage avec Blind. Mais c’est surtout contre Lorient que le jeune ailier avait fait belle impression, en inscrivant un but, en délivrant une passe décisive et en montrant des qualités de vivacité et de dribbles. A 22 ans, l’ancien joueur d’Arouca peut être une bonne pioche, à moindre coût (1,3 M€). Il a pour lui sa combativité, sa volonté de bien faire, sa joie de vivre. Formé à Manchester City, il a déjà une expérience de l’étranger et peut s’imposer chez les Verts. Il a tout à prouver et il a faim. Ça va le faire ! »

Laurent HESS

« Qu’a prouvé Jorginho aujourd’hui ? Pas grand-chose »

« Dans un sens comme dans l’autre, je me garderai bien d’émettre des jugements hâtifs. Je n’ai pas oublié combien Oussama Tannane était encensé à ses débuts dans le Forez et où il est aujourd’hui. Qu’a prouvé Jorginho aujourd’hui ? Pas grand-chose finalement. Un bon match face à Lorient (lanterne rouge de Ligue 1), une prestation discrète à Manchester et une exclusion à Montpellier. Oui, il paraît vif, percutant et motivé mais méfions-nous des premières impressions. Pour avoir conversé avec un journaliste portugais, je sais que l’ancien joueur d’Arouca n’est pas du tout connu dans son pays. “En fait, c’est un joueur dont on parle surtout depuis six mois. Il est directement passé de sa Guinée natale au centre de formation de Manchester City. Généralement, les “Citizens” ne lâchent pas facilement leurs espoirs. Déjà, qu’il soit parti à Arouca est un indice sur ce que le club anglais peut penser de lui. Son passage au Portugal après avoir brièvement joué avec l’équipe nationale U19 ressemble à un “reset” dans sa carrière”, nous a-t-on expliqué. Après, il ne s’agit pas non plus d’une parole d’évangile. Il y a de grands joueurs comme Franck Ribéry ou Didier Drogba sur lesquels clubs et recruteurs sont dans un premier temps passés à travers donc attendons de voir sur la durée. Un “bon coup” se mesure au rapport qualité-prix et, de ce point de vue-là, on ne peut pas dire que Jorge Intima, prêté avec option d’achat (1,3 M€) soit une prise de risque inconsidérée mais c’est encore un pari, pas une révélation. »

Alexandre CORBOZ