ASSE : Khazri, pièce manquante du déclic de Boudebouz ? 
par Bastien Aubert

ASSE : Khazri, pièce manquante du déclic de Boudebouz ? 

Artisan de la qualification de l’ASSE pour les 16es de finale de la Coupe de France face à Bastia-Borgo (3-0), Wahbi Khazri a fait du bien à Ryad Boudebouz. 

Wahbi Khazri a manqué à Claude Puel. Même s’il sait qu’il ne peut pas durablement évoluer en pointe pour compenser les manques de l’ASSE à la finition, l’attaquant tunisien apporte une touche indéniable au jeu stéphanois.

Pour son retour à la compétition deux mois après son dernier match et l’opération d’une main droite fracturée, l’ancien Bordelais a été hier l’un des grands artisans de la qualification face au FC Bastia-Borgo. « On a été sérieux pour faire respecter la hiérarchie, explique dans L’Équipe Khazri, impliqué sur les deux premiers buts et escorté par une ovation à sa sortie. J’ai joué libéré, avec une coque sur mesure à la main. J’ai pris du plaisir, j’ai retrouvé des sensations, c’est important, on a des grosses échéances qui arrivent, dès mercredi face à Paris (en Coupe de la Ligue). »

« Avec Wahbi dans l’axe, c’est aussi plus facile »

Le retour aux affaires de Khazri pourrait servir au déclic tant attendu pour Ryad Boudebouz. L’attaquant algérien semble en être déjà convaincu.

« Ça fait plaisir d'atteindre la barre des 400 matches en pro, ça veut dire que je suis sérieux avec 30 matches chaque saison. J'ai joué à droite, je préfère jouer dans l’axe, tout le monde le sait, a-t-il glissé dans Le Progrès. Avec Wahbi dans l’axe, c’est aussi plus facile car c’est un joueur de ballons. Peu importe où je suis, avec de tels joueurs sur le terrain, c’est tout de suite plus facile. »