ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Les Verts, c'est flou »
par Laurent HESS

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Les Verts, c'est flou »

Notre correspondant à Saint-Etienne estime que l'ASSE n'a pas renvoyé des signaux très rassurants avant de débuter sa saison vendredi prochain à Marseille...

L'ASSE avait séduit en finale de Coupe de France contre le PSG (0-1), malgré sa défaite. Elle avait ensuite montré de belles choses contre Bordeaux (4-1), à Geoffroy-Guichard. Mais ses deux derniers matches de préparation à Rennes (0-3) et Angers (0-1) ont douché les enthousiasmes avant de retrouver la L1 vendredi prochain à Marseille. Seuls les plus optimistes peuvent aujourd'hui miser sur une victoire en terre phocéenne, où les Verts ne se sont plus imposés depuis 41 ans...

Des écartés, des blessés, des recrues qui tardent à s'imposer

Car l'ASSE nage dans un joli petit flou artistique à l'heure de se présenter sur la grille de départ de la saison 2020-21. Touchée par deux cas de Covid-19, l'équipe, que Puel cherche encore à dégraisser, non sans remous, ne pourra plus compter sur Loïc Perrin, son capitaine emblématique, parti à la retraite, ni sur William Saliba. Devant Jessy Moulin, Mathieu Debuchy, qui a fêté ses 35 ans le mois dernier, se remet d'une béquille. Pas sûr qu'il puisse tenir sa place au Vélodrome, tout comme Harold Moukoudi et Gabriel Silva, sur le flanc eux aussi. Ce qui laisse Wesley Fofana et Timothée Kolodziejczak bien seuls dans un secteur de jeu où Puel, qui a écarté Sergi Palencia et Miguel Trauco, attend toujours un renfort, à gauche. Où l'on se demande bien qui va débuter la saison, à Marseille.

Bouanga, muet tout l'été, semble s'être perdu

Au milieu, où Yann M'Vila, Ryad Boudebouz et Wahbi Khazri n'ont pas été conviés au stage à Dinard, Puel a pu enregistrer à Angers le retour de Zaydou Youssouf, après huit mois d'absence. Une lueur dans la grisaille, tout comme les belles promesses affichées par la recrue Yvan Neyou. Avec la présence de Mahdi Camara et des jeunes Aimen Moueffek et Lucas Gourna-Douath, même si ce dernier, à tout juste 17 ans, s'est montré encore un peu tendre, Puel semble assez bien loti. Mais offensivement, les satisfactions ont été rares depuis la reprise de l'entraînement fin juin. Si Charles Abi a inscrit 5 buts durant la campagne de matches amicaux, Jean-Philippe Krasso s'est vite éteint, tout comme le jeune Maxence Rivera. Et Denis Bouanga n'a pas inscrit le moindre but. En dedans, le meilleur buteur stéphanois en 2019-20 (12 buts) a perdu le fil.

Victime d'un cambriolage, il semble se poser des questions sur son avenir, qui pourrait se dessiner loin du Forez en cas de proposition intéressante. Ce qui laisserait Romain Hamouma bien seul aux avant-postes... à condition que l'ancien caennais, capitaine hier à Angers, reste au club, ce qui est loin d'être acquis, à un an du terme de son contrat. Quant à Adil Aouchiche, ses débuts sont assez discrets. Buteur lors de son premier match contre Bordeaux, l'ancien parisien a été peu en vue à Angers. Le talent est là, évident. Le jeune meneur de jeu est encore logiquement en quête de repères. Pas évident pour lui comme pour d'autres de s'installer dans ce flou actuel, illustré par les changements tactiques toujours aussi incessants de Puel.»

Laurent HESS