par julien.perez

ASSE - L’analyse de Laurent Hess : « Oscar Garcia, le bon choix »

Notre correspondant à Saint-Étienne et spécialiste des Verts Laurent Hess analyse la nomination à venir d’Oscar Garcia sur le banc de l’ASSE.

Pour lui, c’est une sage décision.

« Les dirigeants de l’ASSE le savent : pour succéder à Christophe Galtier, j’étais séduit par le profil d’Oscar Garcia. Eux aussi l’ont été et je valide leur choix, complètement. L’Espagnol a beaucoup d’atouts, et le premier d’entre eux est qu’il est un technicien offensif, soucieux de bien faire jouer son équipe. Après plusieurs saisons où l’on s’est beaucoup ennuyé, il fallait impérativement marquer une rupture avec ce que proposait Galtier. Garcia a été formé au Barça, il y a joué et a toujours voué une grande admiration à Johan Cruyff. Même si on peut douter qu’il arrive à faire jouer les Verts comme le Hollandais faisait évoluer le Barça de Koeman, Guardiola, Stoichkov et Romario, un Barça qu’Oscar Garcia a bien connu, le Catalan a des principes de base qui correspondent à l’idée que je me fais du football. Qui n’a pas envie de voir les Verts aller de l’avant, aborder leur match pour les gagner plutôt que pour ne pas les perdre ?

« Les Verts à la sauce catalane, plus pimenté que des Verts à la sauce Puel »

Avec Garcia, ça va presser, ça va attaquer et, promis, il n’hésitera pas à faire jouer les jeunes. Les Verts à la sauce catalane, je trouve ça plus pimenté que des Verts à la sauce Puel, par exemple. Monaco, Lille, Lyon, Nice : l’ancien n°6, longtemps en lice pour succéder à Galtier, a prouvé ses compétences mais je trouve qu’avec lui, ça aurait quand même un peu trop senti le réchauffé. Trop tiède, Puel, et pas toujours si offensif que ça. Garcia  a plus à prouver, il va vraiment apporter un souffle nouveau. On lui souhaite de réussir comme il vient de le faire à Salzbourg, qu’il quitte sur un doublé, alors qu’il avait la possibilité de jouer la Ligue des champions avec le club autrichien. Si certains ont refusé, lui avait vraiment envie de coacher les Verts, en attendant, un jour peut-être, de réaliser son rêve : s’asseoir sur le banc du Barça. Ne nous y trompons pas : c’est bien un coach très ambitieux qui va prendre les rênes de l’AS Saint-Étienne. »