ASSE : le boycott de la finale par les ultras, un avantage contre le PSG ?

true

Les ultras stéphanois et parisiens ont décidé de boycotter la finale de la Coupe de France car seulement 5.000 spectateurs seront autorisés à y assister.

C’est officiel depuis hier vendredi en début de soirée : les supporters stéphanois n’assisteront pas à la finale de la Coupe de France qui opposera l’ASSE au PSG le vendredi 24 juillet. Le gouvernement n’ayant pas autorisé plus de 5.000 personnes à se réunir au Stade de France, seuls 900 billets auraient été disponibles pour les ultras foréziens. Il leur aurait fallu choisir, ils n’ont pas voulu et ont pris cette décision radicale qui a été suivie par leurs homologues parisiens. Ce faisant, les supporters des Verts ont peut-être rendu un fier service à leurs joueurs.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Endormir l’ogre…

En effet, entre le dopé financier parisien et des Stéphanois ayant terminé dans les profondeurs de la Ligue 1, le combat s’annonçait déséquilibré. D’un côté, une armée mexicaine réunie à coups de millions, de l’autre un club contraint à l’austérité. En France, le PSG ne joue que quatre matches par an : les deux face à l’OM car ce sont les seuls avec de la pression et les deux finales de Coupe. Depuis l’arrivée des Qataris, les seules fois où ils n’ont pas remporté un trophée, c’est soit parce qu’ils se sont faits surprendre par une petite équipe à domicile en Coupe (Montpellier, Evian TG, Guingamp), soit parce qu’ils se sont sabordés (le championnat 2017, la finale de Coupe de France l’an dernier contre Rennes, contre qui ils menaient 2-0). Ce dernier cas de figure est très improbable pour le 24 juillet puisqu’il s’agira du premier match depuis l’arrêt des compétitions et que le PSG doit préparer son quart de finale de la Champions League face à l’Atalanta trois semaines plus tard.

…grâce à un stade vide

Pour Claude Puel et ses hommes, le salut passera par un assoupissement de l’ogre parisien. Et pour cela, quoi de mieux qu’une grande enceinte quasiment vide avec très peu de bruit ? S’il y avait eu des ultras, cela aurait pu réveiller les stars mais puisqu’ils ne seront pas là, elles pourraient mettre beaucoup de temps à retrouver leur niveau habituel. Sachant qu’après les roustes endurées pendant l’hiver (0-4 en championnat, 1-6 en Coupe de la Ligue), l’AS Saint-Etienne ne partira pas à l’abordage, le scénario pourrait être presque idéal pour les Verts. Après, cela reste de la théorie. Si Kylian Mbappé, Neymar et compagnie ont décidé de jouer leur premier match à cent à l’heure, les Foréziens vont passer une sale heure et demie. Mais force est de constater que l’absence de leurs ultras n’est pas forcément une mauvaise chose…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001