ASSE – Le rendez-vous de Didier Bigard : « Un statut pas très net »
par butfootballclub

ASSE – Le rendez-vous de Didier Bigard : « Un statut pas très net »

Didier Bigard évoque cette semaine la statue à venir de Robert Herbin, à Geoffroy-Guichard, mais aussi la prolongation de Loïc Perrin, suspendue à certaines conditions, à l'ASSE...

« Robert Herbin aura bien sa statue devant le stade Geoffroy-Guichard » titrait Le Progrès le 2 mai, quatre jours après son décès. Rarement il aura été décidé aussi vite un tel hommage. Avec un consensus entre la présidence du club et le maire de Saint-Etienne, qui n’ont pas toujours été d’accord ces dernières années. En cette période de confinement, il n’a même pas été besoin d’une visioconférence entre élus. « Je ne crois pas qu'un vote soit nécessaire pour décider de rendre hommage à Robert  Herbin » a tranché Gaël Perdriau, tout en s’interrogeant quand même dans Le Parisien « Qui paie la construction, où la posera-t-on ? » Seule certitude « Il faudra faire quelque chose de beau pour que les Stéphanois puissent se recueillir. Un tel hommage est tout à fait justifié compte tenu de ce qu’il a apporté au football français, à la ville et à son club qui lui doit l’essentiel de son palmarès ». Le communiqué du président de Metropole, à l’AFP, a été repris par tous les médias de France, les quotidiens régionaux, Le Figaro, Le Parisien, les radios... C’est dire que la disparition du Sphinx a marqué les esprits.

Pierre Garonnaire s’amusait à poser sous la statue de Geoffroy Guichard...

Alors, pas de discussion, pas de débat, pas de réflexion? Et bien si, quand même un peu, parce que si l’entraîneur mérite tous les honneurs, l’homme justifie qu’on considère sa philosophie qui n’était pas que celle du jeu. Pas question de trancher en quelques lignes non autorisées mais simplement de s’interroger comme Jacky Roche qui était très proche de Roby, plus qu’un ami « Il faisait partie de ma famille ou plus exactement moi de sa famille ».

La voix étranglée par les souvenirs se fait plus claire quand celui qui a également été le préparateur physique de Nouzaret, évoque ce projet de statue. « Je le vois bien en rire tant il était loin de ça ». Une anecdote lui tire alors un sourire en songeant à son autre vieux compère, Pierre Garonnaire « Ah, Garo, c’était l’inverse. Il aurait aimé une statue, lui, comme celle de Geoffroy Guichard sous laquelle il s’accroupissait dans le hall du stade, en lançant « Hein Roby, regarde si ça ferait bien... »

Herbin s’en amusait et se serait certainement aussi amusé de l’emballement médiatique qui a suivi sa disparition. Pour lui qui « n’avait pas internet » rapporte Jacky Roche, la fibre du web était aussi étrangère que le statut des réseaux sociaux. Et pas seulement parce qu’il n’était pas, il faut le dire, le plus sociable des retraités.

Loïc Perrin sortira-il par la petite porte des confinés?

Certains témoignages, auraient peut-être fendillé sa carapace. Aurait-il compris, pour autant, l’emballement de la pétition lancée sur le site Peuple vert pour lui ériger sa statue? Celle-ci a rapidement réuni plus de 4000 signataires ce dont se félicite Alexandre Sanfilippo son initiateur qui a convaincu Bernard Caïazzo « excellente initiative » et  Roland Romeyer  «Je suis pour ».

L’émotion a parlé. D’autres maugréeront que c’est Internet. Roby, lui, n’a rien dit, il n’a pas d’ordi. En fait, s’il est connecté, sur le banc de touche où il a rejoint Cruyff, c’est à Loic Perrin qu’il s’intéressera plus qu’à sa statue. Son protégé quittera-t-il le club par la petite porte des confinés? On vous dirait bien qu’il votera pour que son successeur reste en vert, mais on n’est sûr de rien. Herbin faisait parler la raison. Le cœur, lui, voudrait que Perrin reste. Pas besoin d’une pétition. »

Didier BIGARD