ASSE : le Stade Rennais, le PSG, Krasso… Denis Bouanga sans langue de bois
par Raphaël Nouet

ASSE : le Stade Rennais, le PSG, Krasso… Denis Bouanga sans langue de bois

L'attaquant stéphanois était devant les journalistes cet après-midi. Il a notamment évoqué son avenir, lui qui est annoncé au Stade Rennais.

Meilleur buteur et meilleur passeur des Verts lors de la saison écoulée, Denis Bouanga est annoncé à Everton ou au Stade Rennais. L'attaquant gabonais était présent en conférence de presse ce jeudi, il en a profité pour faire la lumière sur son avenir et évoquer la finale de la Coupe de France contre le PSG vendredi prochain.

La finale de Coupe contre le PSG

"C'est un rêve qui va se réaliser, je n'aurais jamais imaginé disputer une finale de Coupe de France. Bien sûr, la marche est haute mais Rennes l'a fait, alors pourquoi pas nous ? C'est le PSG mais personne n'est imbattable. Nous aussi, nous avons des armes, nous aurons du répondant."

L'intégration de son ami Krasso

"L'intégration de Jean-Philippe s'est bien faite. Je savais que c'était un bon joueur et qu'il retrouverait un club professionnel. Il aide l'équipe, c'est une arme en plus pour nous. C'est un joueur qui sait garder le ballon. Il est bon au jeu et, techniquement, il est pas mal. Il va se perfectionner chez nous. Avec les joueurs qu'il va avoir autour de lui, il va faire de grandes choses."

Son avenir

"Pour l'instant, je suis stéphanois. Je vois qu'on m'envoie à droite, à gauche, notamment à Rennes. Mais je suis sous contrat, je me sens bien à Saint-Etienne. Des contacts à l'étranger ? Je laisse tout ça à mes conseillers, j'ai toujours dit que moi, je me consacrais sur ma préparation. Que j'étais bien à l'ASSE et que j'avais envie d'être encore décisif pour mon équipe. J'envisage de gravir les échelons et, pour ça, il faut que je marque encore plus de buts que la saison dernière."

Des responsabilités au sein d'une équipe plus jeune

"A 25 ans, je me considère encore comme un jeune, j'ai encore à prouver. Je peux aider les plus jeunes, Jean-Philippe et les autres, mais moi-même, j'ai encore beaucoup à progresser."