ASSE : les raisons du retrait de Peak6 dévoilées

Le Progrès a révélé les raisons qui avaient conduit le fonds de pension américain Peak6 à se retirer de la reprise de l’AS Saint-Etienne.

Comme toujours dans ce genre de transaction, difficile de savoir ce qu’il s’est réellement passé entre Peak6 d’un côté, Bernard Caiazzo et Roland Romeyer de l’autre. Toujours est-il que le fonds de pension américain n’a pas repris l’AS Saint-Etienne. Le président du conseil de surveillance des Verts a expliqué que c’était parce que les investissements étaient plus faibles qu’annoncés mais aussi parce que les nouveaux dirigeants ne voulaient pas de Jean-Louis Gasset comme entraîneur.

Dans son édition du jour, Le Progrès assure pour sa part que ce sont les Américains qui ont fait machine arrière. “C’est du côté des actionnaires qu’il faudrait regarder pour comprendre les raisons de l’échec rapporte Stéphane Tessier, ancien directeur général du club : “Dans le monde des fonds d’investissement, il y a des intermédiaires qui vont trouver un deal avec un vendeur. C’est ce qu’a fait Jérôme de Bontin. L’affaire est ensuite présentée aux actionnaires”.

“Selon certaines sources, les avocats du fonds auraient conseillé de ne pas acheter le club. Par ailleurs, des partenaires du groupe auraient également fait marche arrière en comprenant que le club du Forez ne participerait pas à la Ligue Europa qui représente une manne financière importante. Ce serait notamment le cas d’un groupe russe, déjà présent à Bournemouth. Pour Peak6, il était donc finalement question d’investir 30 à 40M€ pour faire franchir un pallier au club. Une somme qui semble dérisoire pour porter un projet véritablement ambitieux.”

R.N.