ASSE : un impératif fixé aux Verts pour entretenir les finances du club

Les dirigeants de l’ASSE rechercheraient bien un nouvel investisseur au profil très particulier, l’objectif étant de pérenniser le club ligérien sur le très long terme.

RMC Sport n’y va pas par quatre chemins pour faire resurgir un vieux serpent de mer dans le Forez. « Bernard Caïazzo et Roland Romeyer cherchent actuellement un troisième actionnaire important à l’ASSE. Un investisseur qu’ils espèrent attirer en insistant sur les bons bilans financiers du club, mais qui ne devrait pas avoir de rôle au quotidien dans la gestion des Verts. »

Si les deux présidents ont donné l’impression ces derniers temps d’avoir éloigné toute nouvelle arrivée à l’ASSE depuis le cuisant échec avec les Américains de PEAK6 au printemps dernier, la donne aurait donc un peu changé en coulisses.

La réflexion est toutefois à nuancer car les dirigeants des Verts rechercheraient un profil assez particulier pour venir les rejoindre. « Conscients des réalités financières du football moderne, les co-présidents comprennent l’impérieuse nécessité de faire rentrer de l’argent dans les caisses du club. Le duo entend donc faire rentrer un investisseur minoritaire via une augmentation de capital, poursuit la radio sportive. Ce procédé ne fera pas entrer « un troisième président » à la tête des Verts, les Verts cherchant un investisseur au sens le plus strict du terme puisque celui-ci n’aurait pas son mot à dire dans la gestion de l’ASSE. » 

Sur le fond, le binôme à deux têtes garderait donc le champ libre dans la gestion du club ligérien, où les finances sont un point positif. Justement, celui-ci serait à nuancer avec un impératif de classement en fin de saison : une place dans le Top 6 de Ligue 1. « Cette ligne positive doit être relativisée : le bilan 2017-2018 fait état d’un emprunt de 10 millions contracté à l’hiver pour supporter la masse salariale et le recrutement de joueurs onéreux, poursuit RMC. Le recrutement de Cabella ou Khazri sont de réelles prises de risques cette saison, car leur coût ne sera amorti que si l’ASSE finit dans les six premiers du classement. Dans le cas contraire, les Verts seront rapidement déficitaires… »

Pour l’heure, l’ASSE se situe au 4e rang de L1 avec un match en retard à disputer mercredi prochain  à Geoffroy-Guichard contre le RC Strasbourg (19h).

JP