ASSE – L’oeil d’Adrien Ponsard : « C’est bien de donner sa chance à un joueur comme Krasso »

true

L’ancien attaquant de l’ASSE Adrien Ponsard voit d’un bon oeil l’arrivée de Jean-Philippe Krasso (ex Epinal) chez les Verts.

« Grange est parti, je pense que c’est une bonne chose. Il a fait du bon boulot mais à un moment il faut tourner la page. C’est dommage de ne pas faire revenir Janot, c’est un enfant du club et il a fait du bon boulot à Valenciennes qui avait la meilleure défense de L2. On aurait au moins pu lui proposer le poste. Après, le cas Ruffier fait beaucoup parler mais moi, je trouve la décision de Puel logique. Ruffier a fait de super saisons mais l’an dernier, c’était l’ombre de lui-même. Moulin a été plus performant. C’était lui dans les cages quand on a gagné à Nîmes et quand on a battu Lyon. Il a fait ses matches. C’est normal que Puel lui donne sa chance. En plus, il a l’amour du club. C’est un Janot bis. C’est le même moule. Et il a toujours la banane, c’est très important dans un vestiaire.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« Valbuena et Ribéry aussi sont issus du foot amateur »

Côté Mercato, c’est assez calme. J’ai vu que Puel avait dit du bien de Krasso. Il a l’air content de lui. C’est bien. C’est bien de donner sa chance à un joueur comme lui. Ça avait marché avec Fayolle et moi, à l’époque. Et des gars comme Valbuena et Ribéry ont réussi au plus haut niveau alors qu’ils étaient issus du foot amateur eux aussi. Krasso va mordre dans le ballon, il va avoir envie de prouver. J’ai hâte de le voir jouer, le petit Gourna-Douath aussi car on l’annonce très fort. Avec Puel, on sait que les jeunes auront leur chance. C’est ce qu’il faut. Pour les encadrer, c’est bien de garder un gars comme Perrin. On lui propose deux mois pour commencer, ça lui permettra de jouer la finale, mais je pense qu’il a envie de plus. On entend parler d’un départ d’Hamouma mais je le garderais. Boudebouz aussi. Son but contre Rennes l’a relancé. Et Khazri peut nous faire une belle saison. Il s’est reposé. Il en avait besoin. Et il n’est pas devenu mauvais du jour au lendemain. Ses qualités, on les connait. »