ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Saint-Etienne a été lésé par l’arbitrage »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Forcus sur le nouveau nul de l’ASSE face au Toulouse FC (2-2).

« Avant de parler de la prestation des Verts face au Toulouse FC (2-2), je voulais m’attarder sur l’arbitrage. Pour moi, Saint-Etienne a été lésé par l’arbitrage. Cela fait deux fois en deux matches. Sur cette rencontre, l’ASSE s’est retrouvée prise au dépourvu par l’hyperréalisme toulousain. En étant menée de deux buts, l’équipe de Ghislain Printant est revenue au score, poussée par un public en folie. Les Verts auraient pu s’imposer. Maintenant quand un arbitre ne souhaite pas que vous gagnez et n’est pas dans la justice, c’est difficile… On a beau faire appel à un outil vidéo, celui-ci se retrouve de plus en plus défaillant. Notamment du fait des gens dans le bus qui sont payés pour regarder des images.

Je trouve bizarre que toutes les personnes dans leur canapé ont le même avis mais que celle qui est payée pour avoir un avis tranché a une vision différente… Comme par hasard, c’est deux fois le même homme. Monsieur Millot était dans le car sur ASSE – Toulouse. Il était à Marseille et avait déjà lésé les Stéphanois d’une exclusion et d’un penalty. Cela commence à faire beaucoup. Avant de disserter sur la qualité de l’ASSE et les éventuelles erreurs tactiques de l’entraîneur, il faut aussi stigmatiser la faiblesse de l’arbitrage français. En ce qui concerne Sain-Etienne, ça a été très pénalisant. Comme ce fut le cas pour Rennes et dans une moindre mesure pour le PSG. Mais sur ce match, je dirais avant tout que l’ASSE a été volée de deux points.

« A Angers, les Verts seront en danger »

Le plus embêtant, c’est que Sainté fait du surplace au classement. Quand on joue contre Toulouse à domicile, il faut absolument gagner. Cela n’a pas été le cas. Au niveau comptable, les Verts sont décrochés. Cette équipe a une grosse qualité individuelle. Il n’y a qu’à voir les buts que met Romain Hamouma depuis le début de saison. Mais c’est encore une équipe qui réagit plus qu’elle n’agit. Et pour moi, il y a l’énigme Robert Béric. Quand on joue à domicile face à un bloc bas comme Toulouse, qu’on sait que le Slovène marque tous ses buts dans le Chaudron et qu’on a un Wahbi Khazri au fond du trou, je ne comprends pas qu’on laisse Beric sur le banc. C’est vraiment un mystère qui m’échappe…

Ce match du Téfécé est une leçon pour l’avenir. Maintenant il ne faut plus laisser trop de points en route. Cela commence à faire beaucoup… Dimanche, l’ASSE ira à Angers. Je crains qu’elle ne se fasse secouer. Le stade Raymond-Kopa n’est pas forcément le meilleur endroit pour se relancer. Les Verts sont en danger. J’espère qu’ils sauront positiver et se diront que, mentalement, ils ont su réagir à 0-2. Collectivement, il faudrait que cette équipe soit plus sûr de sa force. Je crains qu’on se dirige vers une saison contradictoire pour l’ASSE : la meilleur au niveau du recrutement mais la pire au niveau du classement…

« Boudebouz à Sainté, c’était un pari. Pour l’instant, l’ASSE le perd mais… »

Pour finir, un mot sur Ryad Boudebouz qui est très critiqué et loin de son meilleur niveau. On a tendance à oublier qu’il revient d’une saison difficile, d’un championnat difficile. Physiquement et techniquement, ce n’est pas encore ça mais on sait qu’il s’agit d’un joueur de qualité. Et puis, de toute façon, Boudebouz à Sainté, c’était un pari. Pas un pari sur l’avenir mais bel et bien sur le présent. Parfois on gagne ce genre de pari, parfois on le perd. Pour l’instant, on le perd mais rien ne dit qu’il ne fera pas comme Rémy Cabella.

Rappelez-vous l’an passé, Cabella était resté un moment sans marquer de buts mais il avait su scorer dans les moments importants pour propulser l’ASSE en Coupe d’Europe. Chaque joueur a un pic de forme différent. Boudebouz reste un joueur intéressant. Ça m’embête un peu qu’on pointe les critiques sur lui et qu’on en fasse la plaque tournante de l’équipe alors que Saint-Etienne dispose d’un effectif pléthorique en qualité et en quantité.. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ