ASSE – L’œil de Fousseni Diawara : « Nos dirigeants doivent se faire respecter »

Consultant pour But! Saint-Etienne, l’ancien défenseur stéphanois Fousseni Diawara est revenu sur le dernier match des Verts à Bordeaux (2-3) en mettant notamment en avant la prestation de Pierre-Yves Polomat.

« Il y a eu de bonnes choses à Bordeaux. J’ai bien aimé le match de Polomat. Il revient bien. Il a eu des soucis de comportement à Auxerre mais il est revenu avec un autre état d’esprit. Il a appris de ses erreurs. Il a des qualités. Il est offensif. Il a un bon pied gauche. A lui de renouveler ce type de performance. Dans l’ensemble, on a plutôt fait un bon match mais il ne faut pas avoir peur de le dire : on s’est fait voler ! Je remarque que les plus puissants profitent de la VAR. Les décisions vont souvent dans leur sens, que ce soit les joueurs ou les clubs. On l’a vu avec Cristiano Ronaldo : lorsqu’il a mis un coup de poing à un joueur, il n’a pris qu’un carton jaune. Il y a deux poids, deux mesures. Les arbitres abusent.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Il s’en prend à Turpin

Clément Turpin, à force de dire que c’est le meilleur arbitre en France, il va faire deux ou trois matches de Ligue des Champions par mois et il revient avec un melon pas possible…  Aujourd’hui les arbitres français ont le « boulard ». Clément Turpin a pris des décisions contre l’ASSE à Bordeaux, c’est clair et net ! Il faut le dire et il faut taper du poing sinon ça va continuer jusqu’à la fin de saison, on va savoir qu’à Saint-Etienne, on ne dit rien. Quand je regarde la réaction de Frédéric Paquet…

Il est grand, costaud, mais on est gentils dans ce club, on est trop gentils. Ce n’est pas possible ! On ne se fait pas respecter ! Il faut monter au créneau. Le meilleur pour ça, c’est Jean-Michel Aulas. A chaque fois qu’il y a un problème à Lyon, Lyon se fait respecter. Combien de penaltys sont sifflés pour Lyon ? Combien de fois on revient sur des décisions, sur des suspensions… A Lyon, ça fonctionne. Il faut que nos dirigeants se fassent respecter. Il est trop gentil Paquet. Il faut taper du poing sur la table, plus fort que ça ! »

Laurent HESS

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000