ASSE – L'oeil de McPampille : « Un changement radical de politique »
par Alexandre Corboz

ASSE – L'oeil de McPampille : « Un changement radical de politique »

Dans les colonnes de But ! Saint-Etienne, McPampille est revenu sur les choix de Claude Puel à l'ASSE. Il les comprend.

« D'après ce qu'on lit un peu partout, Claude Puel a annoncé à plusieurs cadres de l'effectif comme Wahbi Khazri, Ryad Boudebouz ou encore Yann M'Vila qu'il ne comptait pas sur eux la saison prochaine. Cela ne me surprend pas de la part de l'entraîneur des Verts. C'est finalement assez raccord avec la nouvelle politique du club visant à se séparer des gros salaires pour faire la place aux jeunes.

Est-ce que cette politique m'inquiète ? Pas forcément. On a tous vu les résultats de la saison dernière. Dans le jeu, c'était pas terrible. Dans l'esprit, non plus. Il fallait du changement. On ne peut pas reprocher à Claude Puel de ne rien tenter. Sur le début de la préparation, c'est plutôt intéressant. Sur les matches que j'ai pu voir, les Verts étaient à nouveau plaisant à regarder. Est-ce que ce sera suffisant pour faire une bonne saison quand les matches officiels vont commencer ? Je ne sais pas...

« Les cadres sont quand même responsables de la situation »

Cet été, il y a quand même eu un changement radical de politique. On est passé d'un extrême à l'autre. Mais je comprends que la saison passée n'a pas plu aux dirigeants. Il y avait du laisser-aller. Cela avait déjà commencé à la fin de l'ère Gasset. Cela s'était poursuivi avec Jean-Louis Gasset. Certains se sont vus un peu en vacances à L'Etrat. On voyait des joueurs comme Stéphane Ruffier qui en venaient à bouder parce qu'on les mettait un match sur la touche... Ils ne se remettaient plus vraiment en question. A un moment donné, les joueurs sont quand même responsables de la situation. Avec leurs petits caprices, ils n'ont pas vraiment montré qu'ils étaient à la hauteur de la situation.

Maintenant, c'est la place aux jeunes. Saint-Etienne a quand même un bon centre de formation. Bien sûr, si on joue avec une équipe composée à 100% de U19-U20, ce sera sans doute un peu léger mais bien encadré, ça peut le faire. J'espère quand même que la vente de tous ces joueurs permettra de miser sur un ou deux joueurs d'expérience. Pas forcément à des salaires exorbitants (comme depuis quelques années) mais des joueurs à même de montrer l'exemple. J'espère qu'il y aura encore un recrutement judicieux à chaque ligne.

« J'espère surtout prendre du plaisir à voir jouer l'ASSE »

En ce sens, je suis un peu attristé par la retraite de Loïc Perrin. A cet âge, on a toujours peur de la saison de trop. Est-ce que ça aurait été le cas ? Je pense que Loïc Perrin a encore un rôle à jouer dans le club, d'une manière ou d'une autre. Même s'il n'est plus dans le vestiaire. Personnellement, j'aurais aimé le voir rempiler un an, même sans être titulaire indiscutable, même à jouer un match sur cinq, juste pour cadrer les jeunes. Cela aurait pu être une bonne idée vu le ménage fait dans les cadres mais bon...

La saison va commencer dans une dizaine de jours. Ce sera une saison spéciale, assez exceptionnelle avec la crise sanitaire, le Mercato décalé, les cinq mois d'arrêt... On ne sait pas vraiment qui en est où, qui peut avoir des ambitions, qui doit viser plus bas au niveau des objectifs. Pour l'ASSE, je n'ai pas envie de fixer d'objectif en terme de classement. Déjà faisons mieux que la saison dernière (17e). Ce ne devrait pas être trop difficile... Un Top 10, ce sera déjà bien. Claude Puel mène un projet sur le long terme. Ne soyons pas trop exigeant ni ambitieux avec des jeunes en phase d'apprentissage. Personnellement, j'espère surtout prendre du plaisir à voir jouer l'ASSE. Comme ce fut le cas contre le PSG. Cette saison, je veux voir des Verts qui ont envie, qui pressent l'adversaire, qui réussissent à se faire quatre passes de suite sans une erreur technique... Le plaisir ce sera la clé. »