ASSE – L’oeil de Romain Reynaud : « Laurent Huard est une personne en or»

true

Entraîneur des Hauts-Lyonnais, Romain Reynaud, l’ancien défenseur de la réserve de l’ASSE, vient de permettre à son club d’accéder pour la première fois au National 3. Il se réjouit du retour chez les Verts de Laurent Huard, qu’il tient en haute estime.

But  : Romain, vous avez vécu une super fin de saison avec Hauts-Lyonnais…

Romain REYNAUD : Oui, vraiment. Depuis mon arrivée, j’ai eu la chance de ne perdre qu’un seul match. On a été très bons dans le money time, comme l’ASSE ! On monte à trois journées de la fin. C’est une grosse satisfaction. Et c’est mérité !

Quels sont les objectifs à présent ?

Le premier objectif, c’est d’installer le club au niveau national. Après, je ne m’interdis rien. On va déjà commencer par essayer de faire une bonne entame de championnat.

Que pensez-vous de votre poule ?

On est dans la poule Lyon-Auvergne. On va jouer des équipes comme Ain Sud, Bourgoin, Chambéry, les réserves de Clermont et de La Duchère. On verra comment on pourra se situer. On se jaugera sur nos premiers matches.

Vous avez recruté ?

Oui. J’ai fait venir Boussaid, un joueur de Saint-Priest, et Amieux, le capitaine d’Andrézieux. J’ai pris un joueur de Veauche, un jeune en devenir. Un jeune de Feurs nous rejoint aussi et le gardien de Roanne.

C’est un recrutement très stéphanois !

Je voulais surtout prendre des joueurs que je connaissais ou sur qui j’avais eu de bons échos par des personnes de confiance. J’ai un groupe avec un super état d’esprit, et ça, c’est essentiel à mes yeux. On a recruté des joueurs qui vont bien se fondre dans le moule.

« Je regrette le départ de Jean-Louis Gasset. Il était fatigué mais c’est dommage. C’est vraiment un coach que j’admire. Il a dit à Paganelli pour son dernier match que le secret de sa réussite à l’ASSE, c’était le choix des hommes. J’adore sa conception du foot. C’est un Monsieur. »

Vous avez aussi recruté Jeannot Dées !

Je suis très content que Jeannot ait accepté de relever le défi. Il était à Veauche et je savais qu’il allait arrêter là-bas. Depuis qu’il a intégré le club, il fait l’unanimité. Pape Coulibaly est content de le retrouver.

Il y a d’autres anciens de l’ASSE chez vous ?

On a aussi Adrien Valente.

On supporte plus l’ASSE que l’OL aux Hauts-Lyonnais ?

(il sourit) C’est un mix des deux. Le club est basé dans le Rhône mais c’est à la frontière. Chazelles-sur-Lyon n’est qu’à trois kilomètres, Saint-Denis sur Coise est encore plus près. Il y a une majorité de Stéphanois dans le groupe. Forcément, ça chambre pas mal. Mais c’est bon enfant. On cohabite bien !

Que pensez-vous du Mercato des Verts ?

Déjà, je regrette le départ de Jean-Louis Gasset. Il était fatigué mais c’est dommage. C’est vraiment un coach que j’admire. Il a dit à Paganelli pour son dernier match que le secret de sa réussite à l’ASSE, c’était le choix des hommes. J’adore sa conception du foot. C’est un Monsieur. Je suis triste qu’il parte mais je pense que Ghislain Printant sera sur la même lignée. Et je suis content du retour de Laurent Huard.

Vous vous étiez connus à L’Etrat…

C’est quelqu’un qui m’avait marqué. Il avait fait un malaise la première fois où je m’étais entraîné avec les pros. Mais des pros comme « Lolo », je ne suis pas sûr qu’il en existe beaucoup. C’est une personne en or. Il est sérieux, simple. Je garde un excellent souvenir de lui. Il m’avait pris sous son aile.

 

PS : la fin de l’entretien est à retrouver dans But Saint-Etienne