ASSE – Mercato : Benjamin Corgnet se penche sur sa situation

Maintenu à l’écart une bonne partie de la saison, le milieu de terrain de l’ASSE Benjamin Corgnet (30 ans) est revenu sur la période la plus compliquée de sa carrière. 

Benjamin Corgnet ne joue pas aufoot pour vivre une telle situation. C’est en substance le message délivré par le milieu de terrain de l’ASSE ce dimanche dans le quotidien Aujourd’hui en France. « C’est la première fois dans ma carrière que j’ai eu des moments vraiment durs à gérer. Je n’ai pas forcément compris. Et, quand on ne comprend pas les choses, on peut être rancunier… Beaucoup de choses se sont passées dans ma tête, lâche-t-il chez nos confrères. Les premières semaines, c’était dur de regarder les matchs des Verts. Si j’avais boudé, je me serais fait reprendre de volée par mon père. Ce n’est pas dans mon éducation. Après, je ne vous dis pas que ça me faisait plaisir de jouer en CFA 2. Mais j’ai réussi à relativiser. »

Corgnet explique pourquoi il n’est pas parti en janvier

Malgré sa situation compliquée, Corgnet assure ne pas en vouloir à Christophe Galtier, qui l’a rétrogradé en équipe réserve à l’instar de son ami Jérémy Clément. Les deux Stéphanois se sont d’ailleurs serré les coudes. « Je ne suis pas rancunier, même si je n’ai pas compris les choix. L’été dernier, j’ai eu une explication. Le club et l’entraîneur ne comptaient pas forcément sur moi. Mais, chaque été, des joueurs ne sont pas forcément désirés. Je pensais avoir ma chance plus tard. Là, j’ai eu l’impression que quoi qu’il se passe, ça ne changeait rien, poursuit-il. Ce qui m’attristait le plus, c’était de finir comme ça dans un club comme Saint-Étienne (…) Partir ? J’ai eu des offres en janvier. C’était délicat de partir. Les clubs intéressés étaient à la lutte pour le maintien. On a décidé avec mon conseiller et ma famille qu’il y avait un risque sportif à y aller et se retrouver en difficulté en cas de descente. Je me suis dit qu’il restait 3-4 mois et qu’après je serai libre. »

JP