ASSE – Mercato : le club impacté financièrement par l’affaire Saliba ?

true

L’échange aigre-doux entre l’ASSE et Arsenal au sujet de William Saliba pourrait coûter de futurs transferts vers l’Angleterre aux Verts.

On peut le dire, William Saliba a mis, bien involontairement, une sacré pagaille dans ses deux clubs, l’AS Saint-Etienne et Arsenal. Les Verts voulaient prolonger le prêt de leur défenseur central jusqu’à la fin juillet afin qu’il puisse disputer la finale de la Coupe de France contre le PSG. Les Gunners n’étaient pas contre, mais ils souhaitaient que le joueur suive un programme physique spécifique afin qu’il ne rechute pas de sa blessure. Ou bien ce n’était qu’une excuse pour ne pas avoir à payer un bonus prévu lors du transfert l’été dernier et qui aurait été activé en cas de participation au rendez-vous de Saint-Denis.

Quelle que soit la raison ayant poussé les Anglais à rappeler leur recrue, le fait est que les Verts vont être fortement impactés. Parce que William Saliba était tout simplement leur meilleur défenseur et que son association avec Wesley Fofana était plus que prometteuse. Elle constituait en tout cas le meilleur gage de sécurité pour Claude Puel et les supporters des Verts au moment de défier l’armada parisienne…

Mais les conséquences de cette affaire pourraient être autres que sportives. Elles pourraient également avoir un effet néfaste sur les finances des Verts. En effet, Arsenal étant l’un des clubs les plus populaires d’Angleterre, ses tensions avec l’ASSE ont été fortement relayées par l’ensemble des médias outre-Manche, en premier lieu Sky Sports et la BBC. Et tous n’ont retenu que le fait que les Stéphanois n’avaient pas voulu suivre le protocole mis en place par le staff médical des Gunners pour Saliba. Bref, cette histoire a fait une très vilaine pub aux Verts.

Moukoudi, Bouanga, Fofana… Ils plaisent tous à l’Angleterre

Or, il faut se rappeler que plusieurs joueurs sont suivis par des clubs anglais. Il y a Harold Moukoudi, qui a été prêté l’hiver dernier à Middlesbrough, et que les dirigeants de l’ASSE espèrent voir rester chez les pensionnaires de Premiership moyennant un joli chèque. Mais si jamais cette vente ne se concrétisait pas, ils pourraient être contraints de vendre un de leurs bijoux de famille, Denis Bouanga ou Wesley Fofana, par exemple à Everton qui suit les deux. Le défenseur central est également dans le viseur… d’Arsenal.

Mais après ce genre d’histoire, les Toffees auront-ils encore envie de faire affaire avec les Foréziens ? Pas sûr. Cette passe d’armes entre l’ASSE et Arsenal pourrait coûter cher à Claude Puel dans quelques semaines si jamais il devait se résoudre à vendre l’un de ses meilleurs joueurs. Car pour le coup, on voit mal Arsenal accepter de signer un nouveau chèque d’une trentaine de millions d’euros aux Verts…