ASSE – Mercato : les Verts doivent-ils prolonger Théophile-Catherine ?

Notre débat de la semaine dans But! Saint-Étienne concerne Kévin Théophile-Catherine, qui arrive en fin de contrat en juin. L’ASSE doit-elle le prolonger ?

« Oui, sous conditions »

« Clairement, Kévin Théophile-Catherine n’a aujourd’hui plus sa place dans le onze de départ de l’ASSE. En défense centrale, il n’est pas au niveau de Neven Subotic et Loïc Perrin et au poste de latéral droit, où il n’est pas hyper à l’aise, il est à des années-lumière de Mathieu Debuchy. Néanmoins, on parle d’un joueur de devoir qui, s’il ne rechigne pas à être sur le banc, peut rendre de grands services. Quand l’un des titulaires est absent, évidemment, ou dans des fins de match un peu tendues. En le faisant entrer dans le dernier quart d’heure, Jean-Louis Gasset ajoute un peu de béton sur un mur déjà très solide. Donc oui, l’ASSE pourrait prolonger Kévin Théophile-Catherine  mais à deux conditions. La première étant, on l’a dit, qu’il comprenne qu’il ne partira pas titulaire et s’accommode de son statut de remplaçant tout en faisant son possible à l’entraînement pour insinuer le doute dans l’esprit de son entraîneur. Et puis qu’il baisse son salaire. Car un remplaçant ne peut espérer obtenir les mêmes émoluments que les cadres. Quand il avait fallu le faire revenir de Cardiff il y a quelques années, il était normal de s’aligner ses fiches de paie galloises. Mais le temps a passé, “KTC” n’a pas confirmé les promesses de son début de carrière et il serait logique aujourd’hui que son salaire soit revu à la baisse. S’il accepte ces deux conditions, je suis pour lui proposer un nouveau contrat ! »

Raphaël NOUET

« Non, il n’a pas un salaire de remplaçant »

« KTC vient de réaliser deux bons matches contre Strasbourg et Troyes en l’absence de Perrin. Mais de là à le prolonger, je ne pense pas. Le défenseur n’est plus que remplaçant depuis le début de l’année, dans l’ombre du duo Subotic-Perrin, et il n’a pas un salaire de remplaçant… Non, je ne pense pas que l’avenir de l’ancien rennais soit encore à l’ASSE. En quatre saisons, il n’aura pas confirmé ses bonnes dispositions de ses débuts sous le maillot vert, lorsqu’il était prêté par Cardiff. A cette époque, le joueur avait été pré sélectionné à plusieurs reprises en équipe de France. Mais au poste de latéral droit, il s’est fait prendre sa place par Malcuit l’an dernier, avant de revenir dans l’axe et de n’être plus qu’un 3e choix depuis l’arrivée au Mercato de Subotic. KTC soufre forcément de la comparaison, techniquement surtout, avec le Serbe ou avec Perrin. Il ne dégage pas la même assurance, il n’a pas la même qualité de relances. Il faudra un 3e défenseur central de bon niveau la saison prochaine, mais je pense que tout le monde, à l’ASSE, a vu les limites de l’ancien rennais. Il serait très surprenant, à un mois du terme de la saison, que le club ne passe pas à autre chose. »

Laurent HESS