ASSE - Mercato : Michel Trauco va compliquer la vie de Claude Puel
par Raphaël Nouet

ASSE - Mercato : Michel Trauco va compliquer la vie de Claude Puel

Dans le viseur de l’Olympiakos, le latéral gauche péruvien n’aurait aucune intention de rallier la Grèce. Il préfèrerait rester à l’ASSE.

Dans un monde parfait, Claude Puel se serait déjà débarrassé des gros salaires sur lesquels il ne compte plus et qui l’empêchent de poursuivre sa refonte de l’effectif. Stéphane Ruffier n’aurait pas eu besoin d’être mis à pied pour comprendre qu’il serait préférable pour lui d’aller voir ailleurs. Et Miguel Trauco profiterait déjà du soleil grec pour vérifier s’il a vraiment le niveau pour jouer un jour au Real Madrid. Seulement voilà, on n’est pas dans un monde parfait. Et le gardien comme le latéral gauche semblent partis pour compliquer la vie de leur entraineur…

Il ne veut plus partir !

Le plus délicat avec l’ancien joueur de Flamengo, c’est d’essayer de comprendre ce qu’il veut. Un coup il dit qu’il se sent bien en France, le suivant qu’il voudrait tenter une autre expérience dans un pays européen, encore une autre que son rêve s’appelle Real Madrid. Dur à suivre, le Trauco ! La certitude, c’est que Claude Puel ne veut plus de lui et de ses largesses défensives. A gauche, il préfère aligner Timothée Kolodziejczak ou Gabriel Silva. Problème : le Péruvien, pourtant pas convoqué lors des deux premiers matches amicaux et qui est revenu en surpoids, voudrait tout de même rester un an de plus dans le Forez ! Son agent, Elio Casareto, a expliqué à @Barrio_Futbol : « Il y a un contact entre l'Olympiakos et l'AS Saint-Etienne. Il sont en discussion. Mais aujourd'hui, l'idée de Miguel est de rester en France ».

Une saison en tribunes ?

Pourtant, il ne fait aucun doute que les dirigeants stéphanois l’ont prévenu de ce qui l’attendait si jamais il décidait de rester dans le Forez. Ce serait un sort à la Sergi Palencia à droite, avec place assurée en tribunes quand l’effectif est au complet, sur le banc s’il y a un blessé, sur le terrain s’il y a une hécatombe. De quoi inciter Miguel Trauco à revoir sa position ? Pas sûr. Les supporters de l’ASSE se souviendront peut-être qu’au moment de son recrutement l’été dernier, il n’était plus titulaire au Flamengo. Il avait certes été élu meilleur latéral gauche de la Copa América (dont il avait atteint la finale) mais il ne jouait plus avec les futurs champions du Brésil et d’Amérique du Sud. En outre, le FC Nantes et l’Olympique de Marseille avaient passé leur tour alors que son agent leur avait proposé ses services…