ASSE – Mercato : pourquoi David Wantier va continuer chez les Verts

ASSE : cette petite phrase que David Wantier continue de regretter

Frédéric Paquet a annoncé que les cellules de recrutement de l’ASSE (pros et jeunes) allaient fusionner, et que David Wantier était maintenu dans ses fonctions. Un choix qui tient en 8 raisons.

MALCUIT, C’EST LUI

David Wantier avait été à l’origine de l’arrivée de Kévin Malcuit, un joueure recruté pour moins d’1 M€ à Niort et revendu 9 M€ l’été dernier à Lille. Même si l’ASSE n’a pas encaissé la totalité de la somme en raison des grosses difficultés financières du LOSC, c’est donc à son responsable du recrutement qu’elle doit sa plus grosse plus value de ces cinq dernières saisons.

AVEC DIOUSSE AUSSI L’ASSE DEVRAIT GAGNER DE L’ARGENT

Assane Diousse ne s’est pas imposé depuis son arrivée à l’ASSE malgré un premier match très prometteur contre Nice. Mais le jeune milieu de terrain sénégalais (20 ans) conserve une belle côte en Italie, où la Sampdoria et Naples, notamment, le suivent de près. La Fiorentina avait cherché à l’enrôler cet hiver avant de jeter son dévolu sur Bryan Dabo. Et d’après nos informations, la Viola était disposée à mettre sur la table plus de 5 M€, la somme dépensée par le club forézien cet été pour recruter le joueur à Empoli.

DES FLOPS OUI, MAIS A MOINDRE PRIX

Si Wantier est parfois ciblé par la critique, et s’il s’était attiré les foudres de Christophe Galtier il y a un an suite à l’arrivée de Jorginho, ses « flops » concernent avant tout des joueurs recrutés à petits prix. C’est le cas, cet été, d’Alexandros Katranis et de Saidy Janko, conseillé par David Friio, lui-même recruté par Wantier.

LES GROS FLOPS NE LUI SONT PAS IMPUTABLES

Loïs Diony symbolise le recrutement raté de l’ASSE l’été dernier, mais Wantier n’est pas plus responsable de la venue de l’ancien dijonnais que Dominique Rocheteau ou Oscar Garcia, qui l’avait validée après avoir rencontré l’attaquant à Lyon. Parmi les autres flops, depuis son arrivée à Saint-Etienne en 2015, Alexander Söderlund et Cheikh M’Bengue ont été recrutés par Christophe Galtier. Henri Saivet était conseillé par René Lobello, Léo Lacroix et Jorginho par Alain Blachon.

IL N’A PAS RECRUTE QUE DES FLOPS, NOTAMMENT SUBOTIC

Depuis son arrivée, outre Kévin Malcuit, Wantier a joué un rôle clé dans les arrivées à l’ASSE de Robert Beric, Oussama Tannane, Hernani, Gabriel Silva et surtout Neven Subotic. Si Yann M’Vila a été recruté par Jean-Louis Gasset, Wantier a également participé à sa venue en définissant les contours du montage financier de l’opération.

IL N’A PAS ETE SUIVI SUR DE BONS COUPS

L’ancien agent de Romain Hamouma a conseillé plusieurs joueurs que l’ASSE peut regretter aujourd’hui de ne pas avoir enrôlés. C’est le cas notamment du Bordelais Nicolas De Préville, et plus encore du Lyonnais Tanguy Ndombelé et du Sévillan Clément Lenglet, pour lequel il avait beaucoup insisté à l’été 2015, tout comme pour le Romain Grégoire Defrel.

PARCE QU’IL GERE BIEN LES SORTIES

Si Frédéric Paquet a maintenu Wantier à la tête de la cellule de recrutement du club, c’est aussi parce qu’il a fait preuve d’un certain  savoir-faire en matière de sorties de joueurs. L’été dernier, il avait en effet œuvré à trouver des portes de sortie pour la plupart des joueurs indésirables (Lemoine, Clément, Roux, Maupay), avant de récidiver cet hiver (Pogba, Dabo, Diony, Lacroix, Karamoko, Pinheiro).

PARCE QU’IL A UN BON RESEAU A L’ETRANGER

Wantier parle anglais et dispose d’un bon réseau à l’échelle européenne. Un réseau qui lui a permit de trouver une porte de sortie pour Erin Pinheiro alors que le milieu de terrain capverdien avait écopé de 7 matches de suspension après avoir été expulsé en réserve. Cela a conduit Wantier à le prêter un an à un club norvégien.

Laurent Hess