ASSE – Mercato : pourquoi le timing est trop serré pour l’AC Milan avec Fofana

true

Le futur entraîneur et directeur sportif de l’AC Milan Ralf Rangnick ne s’est toujours pas mis d’accord les dirigeants italiens. Ce qui retarde d’autant le mercato.

Le tweet de Mohamed Toubach-Ter hier soir a résonné comme un coup de tonnerre dans le ciel stéphanois : « Offre de l’AC Milan pour s’attirer le DC de Saint-Étienne en la personne de Wesley Fofana. L’AC Milan vient de faire une offre de 18 M€. Refus de Sainté qui en désire 30M€. Le club lombard compte faire 3 offres ». Claude Puel a déjà assuré qu’il ne comptait pas vendre son défenseur de 19 ans. Néanmoins, il est des propositions qui ne se refusent pas et vu que les finances de l’ASSE ne sont pas au beau fixe, une belle vente pourrait aider, surtout que le club n’attendrait pas une telle somme pour lâcher son joueur. Seulement, si Fofana est bien dans le viseur des Rossoneri, ceux-ci sont loin d’être encore en ordre de marche. Alors, de là à ce qu’ils puissent conclure un transfert, il y a une marge.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Rangnick n’a toujours pas signé

Dans son édition du jour, La Gazzetta du Sport consacre un article à Ralf Rangnick, qui devrait devenir le prochain manager sportif de l’AC Milan. L’entraîneur allemand a réalisé des miracles partout où il est passé : il a mené Hoffenheim des confins des divisions amateurs à la Bundesliga, a mené Schalke 04 jusqu’en demi-finales de la Champions League et a mis en place la politique ambitieuse du RB Leipzig. Le directeur exécutif du Milan, Ivan Gazidis, veut le faire signer pour trois ans et il est en train de faire le ménage dans le club pour lui faire de la place. La légende Paolo Maldini va notamment quitter son poste de directeur sportif. Une fois en place, Rangnick aura les pleins pouvoirs sportifs. Notamment recruter des jeunes joueurs français, comme Wesley Fofana.

Seulement, lors d’une interview à la télévision allemande, le technicien a expliqué qu’il n’avait toujours pas signé avec l’AC Milan. Une question de détails selon La Gazzetta, qui assure que cela va se faire. Gazidis et Rangnick voudraient aussi laisser travailler sereinement l’actuel entraîneur, Stefano Pioli, dont l’équipe réaliser une belle remontée au classement, en témoigne son 4-2 infligé à la Juventus hier soir après avoir été mené 0-2.

Ils feront le forcing après le 2 août

L’idée serait que « l’ère Rangnick » débute le dimanche 2 août, après la dernière journée de championnat. Sauf qu’à ce moment-là, les Verts auront déjà bouclé leur recrutement, leur dossier aura été examiné (et certainement validé) par la DNCG et il ne sera plus du tout dans leur intérêt de vendre Wesley Fofana. A trop vouloir prendre leur temps, l’AC Milan et son nouveau prophète vont laisser passer une belle opportunité. Car dans un an, s’il maintient son niveau de performances de 2019/20, Wesley Fofana risque d’avoir beaucoup plus que trois courtisans (Everton et Arsenal en plus des Italiens).

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001