ASSE - Mercato : Puel veut vaincre une malédiction qui plombe les Verts
par butfootballclub

ASSE - Mercato : Puel veut vaincre une malédiction qui plombe les Verts

Le poste de latéral gauche est sinistré à l'ASSE depuis les départs de Faouzi Ghoulam et Benoît Trémoulinas, le club enchaînant les flops depuis six ans. Ce à quoi Claude Puel entend remédier cet été.

Benoît Trémoulinas reste une exception à l'ASSE. L'ancien international est le seul joueur à s'être imposé au poste de latéral gauche depuis le départ de Faouzi Ghoulam. Pourtant, c'est lors de la saison 2014-15 que Trémoulinas avait revêtu le maillot vert, l'espace de six mois, prêté par le Dynamo Kiev. L'ancien girondin, excellent contre-attaquant, comme Ghoulam, à qui Christophe Galtier avait préféré le valeureux Jonathan Brison lors de la finale de Coupe de la Ligue remportée contre Rennes (1-0) en 2013, était ensuite retourné en Ukraine avant de rejoindre le FC Séville.

M'Bengue, Assou-Ekotto, Katranis, Silva, Trauco, personne ne s'est imposée

Les spécialistes du couloir gauche qui se sont succédés, depuis, se sont tous cassé dents. Aucun n'est parvenu à s'imposer. Il y a d'abord eu l'intermède Benoît Assou-Ekotto, venu après une saison blanche en Angleterre, à Tottenham, et reparti un an plus tard, remonté contre Galtier, qui essuya une volée de bois vert de la part de l'ancien international camerounais, dans les médias. Si Assou-Ekotto laisse l'image d'un joueur fantasque, les supporters stéphanois gardent un souvenir plus douloureux de Cheikh M'Bengue. Arrivé libre, lui aussi, de Rennes, l'international sénégalais est resté un an sans jouer avant d'être intégré dans le transfert en Chine d'Ole Selnaes. Entre temps, il fut d'une rare médiocrité et termina son aventure stéphanoise avec Ghislain Printant sur deux grossières erreurs de relances qui coûtèrent deux buts, et deux défaites.

Kolo par défaut, comme Tabanou avant lui

En 2017, l'ASSE enrôla deux joueurs au poste de latéral gauche, après avoir tenté en vain de récupérer gratuitement Massadio Haidara, actuel joueur du RC Lens : Alexandros Katranis et Gabriel Silva. Le premier, qui enchaîne les prêts, ne portera sans doute jamais le maillot vert, alors que le second, prolongé jusqu'en 2023 l'an dernier, ne s'est jamais vraiment imposé. Arrivé de Flamengo l'été dernier, Miguel Trauco, élu meilleur latéral gauche de la Copa America 2019 avec le Pérou, finaliste de la compétition, n'a pas vraiment justifié sa réputation, ses lacunes défensives l'ayant reléguant sur le banc. C'est Timothée Kolodziejczak qui a terminé l'exercice 2019-20 comme titulaire, comme le précédent, alors que le natif d'Arras, polyvalent, ne cache pas sa préférence pour l'axe. Avant lui, Franck Tabanou avait également dépanné, sur la fin de son aventure stéphanoise. Ailier gauche, l'ancien toulousain était descendu d'un cran en 2014-15 avant de partir à Swansea, puis de revenir six mois plus tard, en prêt, pour une deuxième expérience moins concluante.

Le poste est aussi sinistré au centre de formation !

Depuis le transfert de Faouzi Ghoulam à Naples en janvier 2014, un seul joueur formé par l'ASSE a évolué en L1 : Pierre-Yves Polomat, aujourd'hui en Turquie (Genclerbirligi). On notera aussi que le club forézien a recruté ces dernières années plusieurs joueurs à ce poste pour son équipe réserve. Mais le Capverdien Michel Delgado ne s'était pas davantage imposé avec la réserve verte que le Franco-turc Dihlan Sagun. Arrivé de la réserve de Montpellier l'été dernier, Lucas Llort (21 ans) a encore un an de contrat au club, qui n'a pas offert un premier contrat professionnel à Mathis Mezaber (19 ans), titulaire du poste lors de la finale de Coupe Gambardella remportée par les U19 stéphanois contre Toulouse (2-0) il y a un an.