ASSE – Mercato : quand David Wantier décrypte le recrutement

Invité du “Club ASSE” sur TL7 la semaine passée, le responsable du recrutement stéphanois David Wantier a expliqué le mode opératoire du club sur le mercato depuis son arrivée au club il y a un an.

Depuis son arrivée au club il y a un peu plus d’un an, David Wantier a pris du grade. Débarqué comme conseiller en recrutement à l’été 2015, l’agent de Romain Hamouma est devenu responsable du recrutement du club, sous la houlette de Christophe Galtier évidemment. Au même titre que Dominique Rocheteau et maintenant Eric Blondel, Wantier côtoie le groupe et le staff technique quasi au quotidien. Après avoir travaillé dans l’ombre, il est de plus en plus exposé, assiste de temps en temps aux conférences de presse de Galtier et c’est lui qui était l’invité de Grégoire Brunon et Araujo Ilan la semaine dernière sur le plateau du “Club ASSE” afin d’expliquer le mode de fonctionnement des Verts en terme de recrutement.

“On travaille de façon collégiale, a-t-il confié. On se parle beaucoup avec le coach, Dominique Rocheteau, Alain Blachon et les présidents. Les manques sont ciblés tôt. Le coach est toujours en éveil, il a toujours des idées. On est dans l’anticipation. On échange tout au long de la saison, tous les jours. On regarde comment améliorer l’équipe.” Très active sur le marché des transferts, l’ASSE a recruté quatre joueurs l’hiver dernier et cinq cet été, à commencer par Bryan Dabo et Cheikh M’Bengue.

“Bryan, c’était une réflexion de longue durée, a expliqué Wantier. Il avait été ciblé depuis longtemps. Il y avait déjà eu une approche en janvier. On cherchait un joueur d’impact au milieu. Et cet été, comme l’objectif était de doubler tous les postes et qu’il y avait un manque à gauche où Pierre-Yves Polomat était seul, on a récupéré Cheikh. On est très contents de l’accueillir.”

“Léo Lacroix était supervisé depuis 18 mois”

Les Verts ont ensuite accueilli trois autres joueurs : Jordan Vertout, Henri Saivet et Léo Lacroix. “Jordan et Henri étaient dans des situations délicates en Angleterre. Ils craignaient pour leur temps de jeu dans des clubs relégués. Et on voulait des joueurs qui connaissaient la Ligue 1, si possible avec une expérience européenne, pour réduire le temps d’adaptation.” Cette expérience européenne, Léo Lacroix, invité surprise du mercato stéphanois, la possède puisqu’il s’était hissé en 16es de finale de la Ligue Europa l’an dernier avec Sion. “On voulait ajouter un défenseur central pour apporter une palette plus importante et Léo était supervisé depuis 18 moi. Alain Blachon est allé voir Sion de nombreuses fois.”

Avec Léo Lacroix mais aussi Robert Beric, Oussama Tannane, Alexander Söderlund et Ole Selnaes, le recrutement de l’ASSE s’est davantage tourné vers l’Europe depuis un an. “Le club a eu cette volonté de s’ouvrir, a expliqué Wantier. On définit des profils, on supervise des joueurs en se déplaçant, en regardant des vidéos, et quand il n’y a pas ce qu’on cherche en France, on va à l’étranger.” Et David Wantier de confier, concernant Ole Selnaes : “On attache beaucoup d’importance à l’état d’esprit du joueur, à sa personnalité. Ole, on savait qu’il était un leader, qu’il allait tirer l’équipe. On avait pris des informations”.

Laurent HESS, correspondant à Saint-Etienne