ASSE – Mercato : Ruffier… partira, partira pas ?

true

Affaibli par le départ de son ami Fabrice Grange, Stéphane Ruffier semble tout de même désireux de rester à l’ASSE afin d’honorer sa dernière année de contrat. Eclairage.

« Il est ici. Il est sous contrat. Il se comporte de manière professionnelle. C’est ce que j’attends de lui. Après, tout est ouvert. S’il a des difficultés à être n°2, on étudiera les possibilités » : mercredi dernier, lors de son premier point-presse depuis la reprise de l’entraînement, à L’Etrat, Claude Puel a confirmé que Jessy Moulin serait bien le gardien titulaire de l’ASSE en 2020-21, et que la porte était ouverte pour Stéphane Ruffier s’il n’acceptait pas son changement de statut. Dès le lendemain, le club a officialisé le départ de Fabrice Grange, l’entraîneur des gardiens. Un nouveau coup dur pour Ruffier, très proche du Lyonnais. De quoi l’inciter à quitter le Forez, où il est sous contrat jusqu’en juin 2021 ? Pas sûr.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Approché par Galatasaray et Montpellier

Selon Manu Lonjon, Ruffier a reçu des approches de Galatasaray. Le club turc doit trouver un remplaçant à l’Uruguayen Muslera, gravement blessé. Mais Ruffier n’a pas donné suite. Il n’a pas souhaité discuter. « Il souhaite renverser la tendance. Ruffier ne souhaite pas partir de l’ASSE pour des raisons familiales. Il n’est pas un homme célibataire et sans enfant », a soutenu Lonjon, proche du Basque. Montpellier, qui cherche un remplaçant à Geronimo Rulli, qui va retourner à la Real Sociedad, s’est également renseigné. Le Bayonnais a été approché par le MHSC il y a quelques semaines, sur les recommandations de Jean-Louis Gasset. Et depuis, même si le club héraultais explore d’autres pistes, notamment en Suisse, c’est le statu quo. Cependant, la tendance est bien à ce que Ruffier reste à l’ASSE où il lui reste un an de contrat. Et ce malgré le départ de Grange et la confirmation, faite par Claude Puel, qu’il serait bien n°2 pour débuter la saison.

Ses intentions ne sont pas très claires

Selon Lonjon, Ruffier est déterminé à regagner sa place. Mais ce n’est pas ce que croit Gilles Favard, proche de Grange et de Patrick Glanz, l’agent de Ruffier. Après avoir commenté le départ de Grange en écrivant sur Twitter : « Après Ruffier, l’ASSE vire Grange », Favard a répondu à un de ses followers en affirmant que Ruffier était toujours à Saint-Etienne, mais « en touriste »… Des propos qui valident l’autre thèse entendue sur l’ancien monégasque, qui selon Pierre Ménès notamment, voudrait rester à l’ASSE uniquement pour des raisons financières. « Ruffier va prendre son oseille et rester un an sans jouer. Ben Arfa, il a fait quoi au PSG ? Est-ce que Ruffier a une chance d’avoir le salaire qu’il a à Saint-Etienne ailleurs ? Je pense qu’il va prendre un malin plaisir à emmerder le club. Il est prêt à payer ce prix-là », avait soutenu le consultant sur le plateau du Canal Football Club. A 2,5 M€ annuels, Ruffier (33 ans) risque en effet d’avoir du mal à trouver mieux ailleurs, alors que les dirigeants stéphanois affirment en privé qu’ils n’ont jamais reçu la moindre offre pour l’ancien international.