ASSE – Numéro Hommage : Herbin, son plus beau et son pire souvenir
par butfootballclub

ASSE – Numéro Hommage : Herbin, son plus beau et son pire souvenir

Pour But! Sainté, le conservateur du Musée des Verts Philippe Gastal, a accepté de revenir sur les années Robert Herbin à l'ASSE. Extrait.

But ASSE : Philippe, selon vous, qui l'avez si bien connu, quel était le plus grand souvenir de Robert Herbin à l'ASSE ?

Philippe GASTAL : Je ne pense pas qu'il y ait eu un match en particulier.  Ce qui a fait son grand bonheur, c'est le dépassement de soi des joueurs qu'il avait sous ses ordres. Forcément, et même si il n'en a rien montré, le match contre Kiev était un moment très particulier pour lui. Ce jour-là, son image de Sphinx lui allait très bien, ce qui n'a pas toujours été le cas

C'est à dire ?

P.G. J'ai le souvenir d'un match contre le PSG ou Roby avait vraiment manifesté son bonheur, son émotion. C'était face au PSG, les Verts étaient menés 2-1 alors qu'il ne restait que 5 minutes à jouer, et avaient finalement gagné 3-2. Il était alors allé sur le terrain, ivre de joie, pour féliciter ses troupes. Ce jour-là, il n'y avait pas de sphinx.

"Roby n'a jamais digéré cette défaite en finale contre le Bayern. Il en voulait terriblement à l'arbitre du match et regrettait encore l'issue de la rencontre."

Etait-il friand des retransmissions des plus grands matches de l'ASSE. Récemment, par exemple, le match face au Dinamo de Kiev a été rediffusé sur France 5 lors d'une émission avec Jean-Michel Larqué et Jacques Vendroux ?

P.G. Non, pas spécialement. D'ailleurs, la toute dernière fois que je l'ai eu au téléphone, pour son anniversaire le 30 mars, je lui ai parlé de cette émission. Mais il faut savoir que Roby n'a jamais digéré cette défaite en finale contre le Bayern. Il en voulait terriblement à l'arbitre du match et regrettait encore l'issue de la rencontre.

Vous pouvez commander un numéro, ou vous abonner : c'est ici.

Tout est indiqué sur notre boutique But!