ASSE, OM, FC Nantes, Girondins, OL, PSG : Le Graët veut combattre les interdictions de déplacement

false

Le président de la FFF, Noël Le Graët, veut rencontrer les politiques afin d’en finir avec les interdictions de déplacement systématiques.

Il y a deux dimanches, le derby ASSE-Lyon (1-0) à Geoffroy-Guichard s’est disputé sans supporter lyonnais. Le préfet de la Loire avait dégainé une interdiction de déplacement encore plus vite que Lucky Luke. Plus fort : fin septembre, tout supporter de l’OM était interdit de déplacement vers l’est dans son département des Bouches-du-Rhône afin d’être certain qu’il ne se rendrait pas à Nice.

Le ridicule de la situation serait risible s’il n’était pas aussi frustrant. En ces temps de climat tendu, les forces de police sont mobilisées par la lutte contre le terrorisme ou le maintien de la paix social. Pas question pour les politiques de faire appel à elles pour des matches de football. D’où des interdictions de déplacement systématiques, qui finissent par agacer même le placide Noël Le Graët.

« Voir des tribunes à moitié vides, ça m’agace. Je comprends certaines interdictions mais tous les matches ne sont pas aussi risqués qu’indiqué. On va vers la facilité: punir, punir, punir. Discuter avec eux (les ultras), c’est toujours sympathique. Mais 300 personnes en déplacement, c’est parfois plus compliqué. S’il y a des bagarres, comment voulez-vous que le ministère de l’Intérieur n’ait pas raison? »

R.N.