ASSE : Piazza donne le secret des Verts de 1976

Présent à Saint-Étienne samedi dernier à l’occasion de l’inauguration du musée des Verts, l’ancien défenseur stéphanois Oswaldo Piazza a profité de l’occasion pour répondre aux questions du quotidien Le Monde. Au cours de l’entretien publié ce vendredi, l’international argentin brosse le portrait de la grande équipe des années 1970, qui devait davantage ses victoires, selon lui, à sa solidarité et son esprit de sacrifice qu’à son aisance dans le jeu : « Quand on perdait un match aller en prenant une raclée, en se faisant promener, on finissait par se qualifier chez nous grâce à un sacrifice, un tempérament, une envie hors du commun. Mais certainement pas par du beau football. (…) Saint-Étienne était une équipe très sérieuse, appliquée, convaincue. Bien plus solide que technique. Il y avait des joueurs puissants, rapides, mais on n’avait pas cinq mecs techniquement au-dessus. Un ou deux, pas plus. C’était une grande équipe car tous les joueurs se sacrifiaient pour elle, et parce qu’elle savait cibler et profiter des failles de l’adversaire. »

Comme quoi, l’état d’esprit d’une équipe peut parfois transcender ses joueurs.

Toutes les informations de But ! Saint-Etienne en version mobile en téléchargeant notre application pour Iphone et Android.