ASSE : Polomat, les raisons de son retour en grâce

ASSE : Polomat, les raisons de son retour en grâce

Prêté à Auxerre (L2) la saison dernière, Pierre-Yves Polomat est l’invité surprise de cette fin d’année, chez les Verts. Jean-Louis Gasset a expliqué comment le Martiniquais l’avait convaincu.

Ça a été long, mais ça y est : Pierre-Yves Polomat s’est à nouveau fait une place dans le groupe stéphanois. Le Martiniquais avait été poussé vers la sortie il y a un an et demi.

C’est Jérémie Janot, alors entraîneur des gardiens à Auxerre, qui avait recommandé à l’AJA de le prendre en prêt. Polomat avait effectué une bonne saison. « Je ne regrette pas de l’avoir conseillé. Il est régulier. Il montre qu’il a le niveau pour jouer en L1. J’en suis convaincu. C’est un bon joueur », expliquait Janot dans nos colonnes, il y a tout juste un an.

Gasset : « Il est irréprochable »

Seulement, quelques mois plus tard, Polomat commit l’irréparable en en venant aux mains avec un coéquipier en plein match, un soir de défaite à Quevilly-Rouen. Réexpédié à « Sainté », le Martiniquais dût patienter jusqu’à l’été pour trouver grâce aux yeux de Jean-Louis Gasset.

Appelé dans le groupe lors de la préparation, il ne marqua pas des points quand il eut du temps de jeu et il dût donc passer par la case réserve avant de profiter de la blessure de Gabriel Silva pour enfin retrouver l’équipe première. Un premier match en Coupe de la Ligue, à Nîmes, puis un second, à Bordeaux, avec à chaque fois des défaites mais de bonnes prestations pour « Polo », à nouveau titulaire et auteur d’un bon match à Nice (1-1).

M’Vila l’a pris sous son aile

« Il est irréprochable depuis le début de la saison, a soutenu Gasset vendredi en conférence de presse. Il a commencé avec la réserve. J’ai vu ses matches. Je l’ai trouvé en jambes. Il a fait une petite erreur la saison dernière mais il est assidu. Il travaille. Il a des opportunités et il répond présent, alors pourquoi pas une seconde chance ? »

A 25 ans, le latéral gauche, en fin de contrat au mois de juin, a également pu bénéficier des conseils de Yann M’Vila, dont il est proche. Dans les colonnes du Parisien, le milieu stéphanois a expliqué qu’il avait tenté de défendre un joueur qui, comme lui en son temps, n’a peut-être pas tout fait de la meilleure des manières… « Pierre-Yves Polomat, qui a aussi connu des problèmes, a du potentiel. S’il y a quelqu’un qui sait que la vie est plus forte que les erreurs de jeunesse, c’est bien moi. Tomber, ce n’est pas grave. Ce qui compte, c’est de se relever ».

Laurent HESS

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.