ASSE – PSG (0-1) : les notes des Verts
par Laurent HESS

ASSE – PSG (0-1) : les notes des Verts

L'ASSE n'a pas réussi à créer l'exploit en finale de Coupe de France contre le PSG, vainqueur à l'économie. Voici nos notes pour les joueurs stéphanois.

MOULIN (7)

Il avait la pression sur cette finale vu l'ampleur prise par « l'affaire Ruffier », mais il ne s'est pas démonté. Il n'a rien pu faire sur le but parisien. Ensuite, il s'est illustré en détournant superbement une frappe de Di Maria (25e). Un arrêt au pied devant Icardi (45e), et il s'est encore interposé devant Paredes (59e). Rassurant.

DEBUCHY (5,5), puis KRASSO

Dans son couloir droit, Debuchy a rarement été pris à défaut et il s'est illustré par un bon centre pour Bouanga (60e). Remplacé par KRASSO en fin de match, quand Puel a joué son va tout.

FOFANA (7)

Le jeune défenseur a fait parler sa vitesse, sa puissance et sa lecture du jeu. Il a enlevé une balle de but à Icardi (84e) et a apporté le surnombre sur la fin. Proche d'obtenir un penalty suite à un accrochage avec Thiago Silva (90e).

PERRIN (2)

Sa carrière s'est donc arrêtée sur son expulsion. En retard, il a pris la cheville de Mbappé et le VAR a été impitoyable. Mais comment lui en valoir après tout ce qu'il a apporté au club pendant de si longues années ?

KOLO (4)

La fusée Mbappé l'a déposé sur l'ouverture du score. Une main qui a entraîné un coup franc dangereux (45e), des fautes inutiles... Vivement que l'ASSE recrute un latéral gauche !

M'VILA (5)

Un match assez neutre. Propre dans ses transmissions.

CAMARA (4), puis NEYOU (7)

En première mi-temps, Camara s'est surtout signalé par une semelle inutile sur Paredes (37e), peu après l'expulsion de Perrin. NEYOU, qui l'a remplacé, a eu un apport bien plus intéressant. Partout, il a couvert beaucoup de terrain, ratissant large et remontant le ballon avec technique, sang-froid et autorité. Une entrée en matière impressionnante !

MACON (non noté), puis MOUKOUDI (5)

Titulaire surprise, Maçon est passé à côté de sa finale, avec un vilain tacle d'entrée sur la cheville de Neymar et une perte de balle affreuse sur l'action qui a entraîné l'expulsion de Perrin. Remplacé dans la foulée par MOUKOUDI, qui a plutôt fait bonne garde malgré une ou deux hésitations.

BOUDEBOUZ (4), puis NORDIN

En meneur de jeu, Boudebouz a eu peu d'impact sur le jeu de l'ASSE. Remplacé par NORDIN, qui a provoqué un ou deux corners.

BOUANGA (6)

Le Gabonais a été l'attaquant stéphanois le plus dangereux, comme à son habitude. Malheureux, il a échoué sur le poteau de Navas (6e) après un joli déboulé, avant de buter sur le gardien parisien (17e) et d'être encore menaçant de la tête (21e). Puis de disparaître, lors de la dernière heure de jeu.

HAMOUMA (4), puis KHAZRI (5,5)

Aligné en pointe, Hamouma ne s'est illustré que par un bon centre pour la tête de Bouanga (21e) avant d'être remplacé à la mi-temps par KHAZRI, plus tranchant. Le Tunisien a gagné des corners et des coups francs. En vain.

ASSE

Les Verts peuvent regretter le poteau de Bouanga et l'expulsion de Perrin. Ils n'ont pas démérité, tenant la dragée haute à des Parisiens peu fringants. Mais le but de Neymar, sur un éclair de Mbappé, a suffi au PSG.