ASSE – PSG : stade de France, départ, amour … Saliba se livre avant la finale
par Alexandre Corboz

ASSE – PSG : stade de France, départ, amour … Saliba se livre avant la finale

Dans les colonnes de L'Equipe ce matin, William Saliba (Arsenal) est revenu sur son départ de l'ASSE... et sur sa volonté d'être présent en tribune pour la finale face au PSG. Morceaux choisis.

Sa présence au Stade de France

« Je ne pouvais pas rater ça. Comme je n'aurai pas la chance de la disputer, je veux au moins sentir cette finale de plus près, en supportant mon équipe au stade. Devant la télévision, ce n'est pas pareil. Cela me tenait à coeur d'être là, en espérant voir les Verts gagner. Ça me permettra aussi de dire au revoir à mes équipiers convenablement. Car je suis parti comme un voleur. Ça aurait été ma première finale, pour ma deuxième année en pro ».

Sur les négociations ASSE – Arsenal qui ont échoué

« J'ai espéré, espéré. Vraiment. Même quand cela devenait impossible. Les deux clubs ont tout fait pour que je la joue. Mais ils n'ont pas trouvé d'accord. J'ai été très déçu. Une finale de Coupe de France au Stade de France, chez moi, contre le Paris-SG. Il n'y avait pas mieux pour partir. Ça aurait été une apothéose ».

Sur son amour des Verts

« Je serai pour Saint-Étienne, à trois mille pour cent ! Quand tu portes le maillot des Verts, tu deviens supporter naturellement. Depuis les moins de 16 ans, tu commences à aimer les derbys et à détester Lyon. Même quand tu viens de Paris. Je n'étais pas né quand les Verts étaient très forts. Je n'étais pas encore supporter mais j'aimais Saint-Étienne. L'écusson, l'histoire, tout ça, ça me parle. J'espère assister à un match avec un scénario fou et une victoire 2-1 de Saint-Étienne ».