ASSE : Puel a deux alliés de choc pour maintenir Moulin sous pression

true

Confiné à son domicile en famille, le gardien de l’ASSE Jessy Moulin (34 ans) raconte cette période où le manque d’activité commence à lui peser.

Jessy Moulin n’est pas un robot. Le gardien de l’ASSE est un homme rempli d’émotions, de sentiments qui plaisent énormément à tout le peuple vert, ainsi qu’à Claude Puel. Ce n’est peut-être d’ailleurs pas pour rien rien si le portier de 34 ans a doublé l’impavide Stéphane Ruffier dans sa propre hiérarchie. Moulin a encore prouvé son côté humain en évoquant le confinement et le chômage partiel imposés par la crise sanitaire due au coronavirus.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« Le foot me manque beaucoup. C’est encore plus spécial pour moi qu’il s’agissait d’une période où je jouais. On va être en chômage partiel. Il y aura peut-être des choses qu’on sera obligé de faire. Pour l’instant, je ne me projette pas. Je cherche à m’entretenir physiquement et j’attends avec impatience l’annonce d’une date de reprise par les autorités du football, assure-t-il dans Le Progrès. « Il n’y a pas que nos contrats qui sont en jeu. Je pense aussi aux salariés du club qui ont besoin de leurs salaires. J’espère qu’il n’y aura pas énormément de répercussions ou alors un minimum pour que tout le monde s’y retrouve. »

Le maintien en forme, le gardien de l’ASSE y pense au quotidien et a trouvé un allié de choc pour l’y aider : son fils… sans compter le très consciencieux préparateur physique des Verts ! « Pour le ballon, à part mettre des frappes au petit, je ne fais pas grand-chose, a-t-il poursuivi. Sinon, je fais beaucoup de vélo, de courses. J’effectue également un travail de renforcement musculaire. On est en relation directe avec le préparateur physique qui nous donne ces exercices et nous demande comment ça va, si on veut en faire plus ou moins. Nous avons une prise de poids deux fois par semaine à faire chez nous et à renvoyer via une application pour qu’il ait toutes les données. Il veut avoir notre ressenti, notre niveau de fatigue par rapport à la charge physique de travail. »