ASSE : quand le monde du foot raconte le vrai Caïazzo, c’est croustillant…

true

Dans un portrait que lui consacre l’Equipe, Bernard Caïazzo, l’un des deux présidents de l’ASSE, n’apparaît pas sous son meilleur jour.

Ce matin, lorsqu’il lira, sans doute, son portrait dans les colonnes de l’Equipe, Bernard Caïazzo, l’un des deux hommes forts de l’ASSE, n’aura pas que le sourire. Et pour cause, l’article n’est pas entièrement à sa gloire, bien au contraire. L’occasion, en effet, d’y apprendre que Caïazzo parle beaucoup et a une fâcheuse tendance à « se faire mousser », comme en atteste l’ancien président de Caen, Jean-François Fortin.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

L’homme d’affaires, Luc Dayan : « Il a une grande propension à raconter ce qui l’arrange. Une fois, il avait déclaré qu’il avait 5 millions d’euros dans l’ASSE pour sauver le club et les salariés. C’est totalement faux : il avait mis autour d’1 million. » Gervais Martel, l’ancien président du RC Lens, abonde dans le même sens. « Bernard parle beaucoup. Quand Lens est descendu en L2, en 2008, il m’avait appelé plusieurs fois. Avec sincérité, il m’avait dit qu’il se battrait pour que les clubs historiques ne souffrent plus de la relégation. Derrière, cela n’avait pas bougé… »

Et Dayan de conclure : « Il est insaisissable. Très fort pour faire copain avec les gros au détriment des petits ou inversement selon son intérêt du moment. »