par nicolas.breton

ASSE : quand les cigarettes circulaient entre joueurs

Autre temps, autre mœurs.

.. Alors que la santé des joueurs est aujourd'hui analysée par des appareils de haute-technologie et que le moindre écart de conduite fait la Une des journaux, l'ancien défenseur de Saint-Étienne Oswaldo Piazza a raconté dans les colonnes de L'Équipe comment, à la fin des années 1970, il n'était pas rare que lui et certains de ses partenaires grillent une cigarette après les rencontres.

« Joueur, j'étais un gros fumeur, jusqu'à deux paquets par jour. Après un match, je pouvais allumer cigarette sur cigarette. Mais jamais avant, ni dans le vestiaire. À Saint-Étienne, nous étions trois fumeurs : Dominique Bathenay, Patrick Revelli et moi. II arrivait à Robby (Robert Herbin, leur entraîneur) de me tendre une cigarette après les matches tout en me disant : 'Fume moins, Osvaldo.' J'ai arrêté en 1993, le jour où j'ai été hospitalisé pour une pneumonie. J'ai plus eu peur de souffrir que de mourir. »

Un client potentiel pour la cigarette électronique ?

Vous êtes un amoureux du ballon rond, et vous voulez être au courant de tout ce qui se passe sur la planète foot, surfez sur But ! Football Club depuis vos mobiles grâce à nos deux applications pour Iphone et Android.

Retrouvez également nos journaux sur notre boutique. Le paiement est totalement sécurisé. Vous n'avez plus qu'à surfer et cliquer sur le lien suivant : ICI.