ASSE : quand les supporters stéphanois faisaient pleurer Feindouno

Ancien joueur de Saint-Étienne, Pascal Feindouno a été marqué par l’attitude des supporters à son égard ou envers son coéquipier Frédéric Piquionne.

Passé par Saint-Étienne entre 2004 et 2008, Pascal Feindouno a laissé dans la mémoire des supporters stéphanois le souvenir d’un joueur doué, mais dont hygiène de vie ne correspondait pas forcément à celle d’un joueur professionnel. Le public de Geoffroy-Guichard s’était d’ailleurs montré sévère, parfois, envers l’attaquant guinéen. Des relations compliquées dont se souvient Feindouno dans l’ouvrage de Bernard Lions La Légende des Verts par ceux qui l’ont écrite (éd. Hugo Sport). Ses propos sont relayés par le site Poteaux-Carrés.

« Je me souviens d’une banderole déployée par les supporters : ‘Pascal, les bars de Sainté te regretteront, pas nous !’ Je l’ai découverte en sortant du vestiaire. Je ne pouvais pas la rater. Je l’avais juste en face de moi dès que je levais la tête. Je me suis dit : ‘Là, c’est foutu !’ C’était la guerre avec eux. La haine même. mais ça m’a donné de la force. J’avais bien joué ce jour-là. Après, franchement, la banderole m’a fait rire. Je suis finalement resté encore deux ans en jouant pour essayer de faire plaisir aux gens. Un jour ils font la guerre à un joueur. Le lendemain, c’est à un autre. Je me souviens qu’à la fin d’un de mes premiers matches avec les Verts, Frédéric Piquionne était allé jeter son maillot au public. Les supporters l’avaient aussitôt déchiré. Je me suis mis à pleurer. Je venais d’arriver et je ne comprenais pas. J’ai pensé : ‘Alors ça se passe comme ça à Saint-Etienne ?’ J’ai évité de donner le mien par la suite. »

En quatre saisons, Feindouno a également pu profiter des bons côtés de Geoffroy-Guichard : un stade très souvent rempli et une ambiance toujours au top.