ASSE : quel bilan pour les prêtés ?

Cette saison, l’AS Saint-Etienne a prêté beaucoup de joueurs afin de les mettre en valeur. L’opération n’a pas franchement été concluante. Bilan et perspectives de chacun.

MENTION TRES BIEN
Aucun prêté stéphanois ne mérite cette mention.

MENTION BIEN

Clément CABATON (défenseur, 21 ans)
Club de prêt : Andrézieux-Bouthéon (National 2)
Bilan : 27 apparitions, 2360 minutes jouées, 5 buts
Si le club de la banlieue de Saint-Etienne a manqué son finish et n’est pas parvenu à décrocher la montée en National 1 (3e du championnat derrière Villefranche et Annecy), Clément Cabaton s’est quant à lui relancé après plusieurs saisons gâchées par les blessures. Le joueur sous contrat avec l’ASSE jusqu’en juin 2019 a inscrit plusieurs buts importants pour son équipe. A son retour, il entend tenter sa chance comme il l’a fait savoir au Progrès il y a quelques semaines : « J’espère retrouver le groupe pro des Verts, montrer ce que je vaux aux entraînements et pourquoi pas faire quelques matches. Je ne sais pas si je pourrais m’imposer à l’ASSE mais je suis ici depuis l’âge de dix ans et j’aimerais réussir. Tous les joueurs ne veulent pas rester sur le banc ou jouer avec la réserve ».

MENTION ASSEZ BIEN

Arnaud NORDIN (ailier, 19 ans)
Club de prêt : AS Nancy-Lorraine (Ligue 2)
Bilan : 29 apparitions, 2104 minutes jouées, 6 buts
Arnaud Nordin a été prêté par l’ASSE à Nancy pour qu’il glane du temps de jeu et s’aguerrisse. De ce point de vue-là, son prêt est réussi. Auteur d’une belle fin de saison (4 buts lors des 7 derniers matches), le natif de Paris a été l’un des grands artisans du maintien du club lorrain. Didier Tholot, son nouvel entraîneur à l’ASNL, a émis le souhait de le garder. Reste que le club au chardon ne dispose d’aucune option d’achat et le cas de sa dernière année de contrat dans le Forez sera tranché dans les semaines à venir. A l’ASSE, ce n’est pas le dossier le plus chaud à gérer dans la préparation de la saison 2018-2019.

Rayan SOUICI (défenseur, 20 ans)
Club de prêt : Sannois-Saint-Gratien (National 1)
Bilan : 9 apparitions, 665 minutes jouées
Parti à Sannois le 31 janvier dernier pour tenter de glaner un peu de temps de jeu à un niveau plus élevé que le National 3, le jeune milieu ligérien a incontestablement gagné en maturité suite à cette expérience compliquée qui a vu le club de la banlieue parisienne se maintenir à l’ultime journée au terme d’un match houleux à Grenoble (victoire 3-2). Si Jean-Louis Gasset reste en poste, il est toutefois peu probable que Souici profite de cette expérience pour faire décoller sa carrière à l’ASSE, club avec lequel il est encore sous contrat jusqu’en juin 2021.

MENTION PASSABLE

Léo LACROIX (défenseur, 26 ans)
Club de prêt : FC Bâle (D1 suisse)
Bilan : 12 apparitions, 911 minutes jouées
Envoyé à Bâle le 31 janvier dernier, Léo Lacroix a d’abord beaucoup joué. Notamment en Ligue des Champions où le défenseur des Verts était titulaire contre Manchester City en 8e de finale de la compétition. Ses performances n’ayant pas séduit, l’interessé a ensuite progressivement glissé sur le banc de touche. Prêté avec option d’achat (3 M€), le longiligne stoppeur helvète n’a pas convaincu le FC Bâle de transformer l’essai. Même si l’ASSE ne semble plus trop compter sur lui (malgré un contrat courant jusqu’en juin 2020), l’ancien joueur du FC Sion garde une petite cote en Angleterre où des formations de Championship (notamment) s’intéressent à son profil.

MENTION INSUFFISANT

Loïs DIONY (attaquant, 25 ans)
Club de prêt : Bristol City (D2 anglaise)
Bilan : 7 apparitions, 198 minutes jouées
Dans la lignée de sa première partie de saison ratée dans le Forez (0 but en 17 matches), Loïs Diony a fait un four absolu en Angleterre. Tant au niveau du temps de jeu que de ses incroyables ratés face au but. Si Bristol City disposait d’une option d’achat automatique en cas de montée en Premier League, la formation britannique a réussi à flinguer sa course aux play-offs en finissant finalement  onzième. Du coup, l’ancien Dijonnais va faire son retour dans le Forez. « Que ça plaise ou pas » comme il l’a lui-même fait savoir sur Instagram. A Bristol, les supporters ne le regrettent pas. A l’ASSE, on se demande déjà comment se séparer d’un joueur acheté une fortune (entre 8 et 10 M€) et disposant d’encore trois ans de contrat (2021).

JORGINHO (ailier, 22 ans)
Club de prêt : GD Chaves (D1 portugaise)
Bilan : 22 apparitions, 764 minutes jouées, 1 but, 2 passes décisives.
En prêtant le jeune portugais à Chaves en Liga ZON, l’ASSE espérait secrètement que l’ailier de poche retrouve son niveau d’Arouca pour mieux vendre un joueur jugé à l’usage trop léger pour la Ligue 1. Le pari est perdu. Titulaire à son arrivée, Jorge Fernando Barbosa Intima a rapidement glissé dans un rôle de joker avant de progressivement sortir de l’équipe. Entre le 31 janvier dernier et la fin de saison, il n’est apparu que six fois sur le pré pour 118 minutes jouées. Son coach Luis Castro a pris la décision de ne pas le conserver. Un autre contrat longue durée (2021) que l’ASSE va se traîner comme un boulet…

MENTION TRES INSUFFISANT

Pierre-Yves POLOMAT (latéral gauche, 24 ans)
Club de prêt : AJ Auxerre (Ligue 2)
Bilan : 30 apparitions, 2649 minutes jouées, 1 but, 1 passe décisive
Plutôt correct dans un premier temps (tant au niveau de son temps de jeu que des performances), le prêt du Martiniquais s’est sérieusement gâté le 16 mars dernier à l’occasion de la déroute icaunaise à Quevilly (1-4). Ce jour-là, Pierre-Yves Polomat en est venu aux mains avec son coéquipier Mickaël Barretto en pleine rencontre. Les deux joueurs ont été exclus. Profondément choqué, Francis Graille, le président de l’AJA, a d’abord sanctionné les deux joueurs avant de mettre fin prématurément au prêt du Stéphanois. Rentré plus tôt à l’Etrat, « PYP » a fini la saison en marge du groupe professionnel.  Sous contrat jusqu’en juin 2019 avec les Verts, l’intéressé pourrait bien pâtir de son image au moment de retrouver un club…

Erin PINHEIRO (milieu, 20 ans)
Club de prêt : FK Haugesund (D1 norvégienne)
Bilan : 0 minute jouée
Recruté par l’ASSE en 2015, le jeune Cap-verdien n’a cessé de décevoir depuis par son comportement et ses nombreux soucis de passeport au moment de rentrer de vacances. Pinheiro avait découragé Christophe Galtier, n’avait pas convaincu Oscar Garcia, Julien Sablé et Jean-Louis Gasset. Le 4 avril dernier, il espérait se relancer en prêt pour huit mois en D1 norvégienne. Peine perdue. A peine démarrée, l’aventure scandinave tourne au vinaigre pour Pinheiro. L’intéressé arrive hors de forme à Haugesund, refuse de jouer avec la réserve… Et voit son prêt résilié dans la foulée. Retour à l’envoyeur pour un joueur dont les perspectives vertes sont plus qu’obscures.

BERIC et TANNANE sont vite revenus!

Pour Beric et Tannane, le bonheur n’était pas non plus dans le prêt !
En début de saison, Robert Beric et Oussama Tannane ont été invités à changer d’air en prêt. Envoyé du côté d’Anderlecht (D1 belge) où il espérait disputer la Ligue des Champions, le Slovène est rentré dès le 3 janvier avec un bilan famélique de 158 minutes jouées en 6 matches (0 but). Un vrai contraste par rapport à son retour dans le Forez où il a inscrit 8 buts et délivré 2 passes décisives en 16 rencontres disputées. Pour le Marocain, la donne est différente. A Las Palmas, Tannane a joué davantage (11 apparitions toutes compétitions confondues, 2 passes décisives) mais il n’a pas réussi à s’adapter à la vie aux Canaries. En déprime, sanctionné pour soucis comportementaux (bagarre à l’entraînement avec Loïc Rémy), l’ancien joueur de l’Heracles Almelo a demandé lui aussi à revenir à l’ASSE plus tôt. Il a cependant eu moins de réussite depuis son retour (53 minutes jouées seulement).

Alexandre CORBOZ