ASSE : qui a bien pu marquer des points à Wolfsburg ?

true

L’ASSE a conclu sa triste campagne européenne par une défaite à Wolfsburg (0-1) jeudi soir. Voici nos notes pour les joueurs stéphanois.

MOULIN (5,5)

Ruffier laissé au repos, son éternelle doublure a repris du service. Le Drômois n’a pas hésité à aller au feu. Il a remporté un face à face avec Steffer (17e) et a été sauvé deux fois par ses montants (15e, 43e). Le meilleur Vert du match, ou plutôt le moins mauvais.

PALENCIA (4)

Un sauvetage sur sa ligne (43e). Mais il a été déposé par Otavio sur le but allemand. Pas de quoi faire grimper sa côte, après une dernière titularisation catastrophique à Rennes (1-2).

MOUKOUDI (5)

Sorti de l’équipe alors qu’il avait enchaîné de bons matches, l’ancien havrais n’a pas démérité. Le défenseur le plus solide.

M’VILA (4,5)

Dans un rôle inédit de défenseur central, l’ancien rennais a fait ce qu’il a pu. Il a coupé des trajectoires et est allé au charbon, notamment dans les airs. Mais ses relances n’ont pas contribué à sécuriser l’équipe.

KOLO (4)

Latéral gauche, il a confirmé sa mauvaisse passe du moment. Fébrile et inoffensif.

AHOLOU (4), puis HONORAT (4)

Avant de sortir à la mi-temps sur blessure, Aholou, décidément très fragile, ne s’est pas illustré par sa qualité de passes . Remplacé par HONORAT, qui a permis à l’équipe de passer du 4-3-3 au 4-4-2. Sans rien apporter.

DIOUSSE (4), puis SILVA

Titularisé pour la première fois de la saison, Diousse, noyé dans la masse, n’a pas surnagé, malgré ses efforts. Remplacé par SILVA, pour une dernière réorganisation tactique de l’équipe.

 

YOUSSOUF (3)

Une frappe au dessus (8e), avant de disparaître. On se demande encore à quel poste il jouait. Après un bon passage à l’arrivée de Puel, se serait-il perdu en route ?

NORDIN (3)

Ailier droit, il a eu le mérite d’adresser le seul tir cadré stéphanois de la partie (84e). Mais Beric attend toujours qu’il centre…

BERIC (3)

Lors de sa dernière titularisation, l’équipe avait fait feu de tout bois contre Nice (4-1). Mais là, c’était morne pleine. L’attaquant slovène n’a rien eu à se mettre sous la dent. Inexistant.

HAMOUMA (3), puis BENKHEDIM

Pour sa 200e titularisation avec l’ASSE, Hamouma était capitaine. Mais il ne gardera pas un bon souvenir de la rencontre, débutée par une tête à côté (13e) et conclue par une perte de balle sur le but allemand. En plus, il s’est blessé. Remplacé par BENKHEDIM, qui s’est bien battu mais en vain.

ASSE

Une équipe expérimentale et une défaite pour sortir de l’Europe par la toute petite porte, dans une Volkswagen Arena glaciale : les « remplaçants » stéphanois, en gris pour l’occasion, n’auront vraiment rien fait pour retrouver du crédit. Ni pour remercier les 800 supporters qui avaient fait le déplacement, accessoirement…

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000