ASSE : Revelli a pris un bouillon colossal aux élections à Saint-Étienne
par Bastien Aubert

ASSE : Revelli a pris un bouillon colossal aux élections à Saint-Étienne

À Saint-Étienne, Patrick Revelli, issu de la société civile, était tête de liste pour La République En Marche aux élections municipales. L’ancien attaquant de l’ASSE n’ira pas plus loin.

Période de crise sanitaire oblige, on l’oublie un petit peu mais il y avait tout de même le premier tour des élections municipales dimanche. Appelés aux urnes, une majorité de citoyens français a préféré rester confinée chez elle en raison des risques liés à la propagation de la pandémie du coronavirus. 

L’abstention a donc été forte au moment du dépouillement des votes. Certains politiques se sont cassé les dents dans les grandes largeurs. C’est le cas de Patrick Revelli, qui avait pour mission de détrôner le maire Les Républicains en place, Gaël Perdriau, soutenu par un certain… Hervé Revelli, son grand frère. 

Revelli ne sera pas au second tour à Saint-Étienne !

Dans ce duel fratricide à distance, l’ancien attaquant de l’ASSE a subi une défaite comme il n’en avait que rarement connue dans sa carrière, puisqu’il a obtenu moins de 5% des suffrages exprimés ! Revelli ne sera donc pas présent au second tour, si celui-ci a bien lieu, en raison de la pandémie du coronavirus. À La Grande-Motte, on notera par ailleurs que la donne a été différente pour Jacky Bonnevay (adjoint de Claude Puel) car le maire sortant Stephan Rossignol (LR) a recueilli pas moins de 69,20%.

Pour résumer

À Saint-Étienne, Patrick Revelli était tête de liste pour La République En Marche aux municipales. L’ancien attaquant de l’ASSE n’ira pas plus loin.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert