ASSE – Toulouse FC (2-2) : Ghislain Printant est loin d’avoir résolu ses problèmes

Même si l’ASSE est revenue de 0-2 à 2-2 cet après-midi contre le TFC, elle n’a pas rassuré sur son niveau. Son entraîneur, Ghislain Printant, non plus…

Un poteau de Saïd alors que le score était de 0-2, une barre transversale de Gradel sur coup franc excentré après l’heure de jeu, un but refusé à Koulouris pour hors-jeu alors que le Grec ne l’était pas au départ de l’action… Les Verts n’ont eu à se plaindre ni de la chance, ni de l’arbitrage vidéo cet après-midi, contrairement à ce qui s’était produit il y a quinze jours à Marseille.

Les trois dernières sorties des Stéphanois (nul contre Brest, défaites à Lille et au Vélodrome) avaient beaucoup inquiété. Et force est de constater que le nul de ce dimanche contre le TFC n’a répondu à aucune interrogation. Hormis la première titularisation très réussie de Yohan Cabaye, rien n’a fonctionné chez les Foréziens.

La défense a montré de très grosses lacunes à chaque fois que les Toulousains ont joué dans son dos. Kolodziejczak n’est pas à l’aise à gauche et la doublette Moukoudi-Perrin est trop lente dans l’axe. Devant, Romain Hamouma a inscrit un doublé, dont un premier but superbe, mais cet arbre ne cache pas la forêt de désarroi d’un Khazri clairement à côté de ses pompes. Même le remuant Bouanga a été en dedans cet après-midi.

Bref, les sujets d’inquiétude sont particulièrement nombreux à l’ASSE et le premier d’entre eux concerne Ghislain Printant. La nomination de l’ancien adjoint de Jean-Louis Gasset avait été accueilli avec scepticisme. Après cinq journées de championnat, celui-ci n’a fait qu’augmenter…

R.N.