Épinal – ASSE (1-2) : les quatre enseignements de la victoire compliquée des Verts

true

Loin d’être souveraine dans le jeu, l’ASSE a toutefois réussi à valider son ticket pour les demi-finales de Coupe de France à Epinal (2-1).

Un réalisme qui cache de gros manques

Que ce soit Bouanga en première période ou Camara en deuxième, les deux buts marqués par les Verts sont très heureux. Car cela masque la très mauvaise prestation collective des hommes de Claude Puel. Sérieusement bougés par une formation de National 2, les Verts n’ont jamais affiché une quelconque maîtrise dans le jeu. Rien de très rassurant en vue d’une fin de saison où il y a de quoi nourrir quelques craintes, malgré la jolie éclaircie en Coupe.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Denis Bouanga reprend son rôle de sauveur

Quand Denis Bouanga s’est blessé il y a quelques semaines, les Verts étaient bien conscients de perdre leur principal atout offensif. Cela se confirme encore ce jeudi avec un but remarquable face à Epinal. Loin de sa prestation compliquée face à Montpellier, l’attaquant gabonais a offert une des ses étincelles habituelles. Une frappe enroulée du pied droit après un bon travail de Franck Honorat qui a trouvé la lucarne du portier adverse. Un vrai bijou.

Loïs Diony, une soirée en enfer

Une nouvelle fois, Claude Puel avait décidé de maintenir sa confiance en Loïs Diony, malgré son manque de réussite criant face à Montpellier. Sauf que le numéro 9 stéphanois a vécu une soirée cauchemardesque. Dominé de la tête et des épaules par une défense de cinquième division, l’attaquant des Verts a tout raté ou presque. Claude Puel a d’ailleurs été contraint de mettre fin à son calvaire en lançant le jeune Charles Abi à sa place. Et au vu des performances de Diony, il se pourrait qu’Abi ait de plus en plus de temps de jeu dans les semaines à venir.

Une occasion en or de sauver la saison ?

Plus tôt dans la soirée, le tirage au sort avait été plutôt clément avec les Verts en cas de qualification. Le billet acquis, c’est donc le Stade Rennais qui va se présenter à Geoffroy-Guichard. L’occasion de se qualifier pour la finale de la Coupe de France, devant le Peuple Vert, est trop belle pour être loupée. D’autant que cela donnerait une opportunité de décrocher une place européenne inespérée. Et pourquoi pas rêver d’un derby explosif face à l’OL en finale ? Cela inclut toutefois que les Gones fassent, de leur côté, tomber le PSG. Pas une mince affaire…

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014