Oleksandria – ASSE (2-2) : Pierre Ménès est remonté contre les Verts

true

L’ASSE ayant raté, à Oleksandria, une occasion en or de glaner un premier succès en Ligue Europa cette saison, Pierre Ménès était très agacé.

Agacé par la « constance dans la médiocrité en Ligue Europa » des clubs français engagés, Pierre Ménès était particulièrement remonté contre l’ASSE après son nul invraisemblable concédé dans les dix dernières minutes sur la pelouse d’Oleksandria (2-2).

« Les hommes de Puel ont tout gâché »

« Pourtant peu inspirés offensivement, les Verts avaient, au contraire des Rennais, montré beaucoup de réalisme en menant 2-0 après un penalty obtenu et transformé par Khazri et un but du jeune Camara après un déboulé de Bouanga. Dominés pendant toute la seconde période par une équipe ukrainienne limitée mais agressive, les hommes de Puel ont tout gâché dans les dernières minutes en encaissant un premier but sur une action confuse – et sans doute entachée d’une faute sur Debuchy – puis un second dans les arrêts de jeu, Ruffier se fendant d’une sortie aérienne hasardeuse bien exploitée par Zaderaka d’une belle demi-volée dans la lunette », peste le consultant de « Canal+ ».

« Ses bases restent fragiles »

Pour Ménès, les Verts sont encore en convalescence de leur début de saison raté : « Même si l’arrivée de Puel a fait du bien à cette équipe, ses bases restent très fragiles. Les Stéphanois peuvent encore se qualifier, mais ils ne sont clairement pas en ballotage favorable ». Si Saint-Etienne pèse trois des quatre points pris par la Ligue 1 en C3, l’ancien journaliste de L’Equipe s’agace de la forme : « Au-delà de ce constat chiffré, c’est l’impression laissée qui est déplorable. Le manque de qualité technique, de vision et d’intelligence de jeu de nos équipes ne nous permet pas aujourd’hui de rivaliser avec des équipes du championnat écossais, belge, ukrainien ou roumain. C’est peut-être ça le plus inquiétant… » 

Arnaud Carond