SB29 – ASSE (3-2) : Loïs Diony, le Vert à moitié plein

true

Au sein d’une équipe de l’ASSE à la dérive et battu à Brest (2-3), Loïs Diony a tenu son rang, inscrivant un but et se montrant décisif par ailleurs.

Rien ne va plus à l’AS Saint-Etienne, qui a enchaîné à Brest (2-3) ce dimanche une quatrième défaite en Ligue 1. Les Verts sont désormais à deux points du barragiste (Dijon) et, vu leur niveau de jeu en première période, au cours de laquelle ils ont encaissé trois buts, on peut légitimement s’inquiéter.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Néanmoins, il y a eu quelques signes positives au stade Francis Le Blé, le plus éclatant d’entre eux étant la prestation de Loïs Diony. Bien qu’esseulé à la pointe de l’attaque, l’ancien Dijonnais a trouvé le moyen d’être décisif sur les deux buts de son équipe. A la 54e, c’est lui qui centre pour Boudebouz, la frappe du droit du meneur étant détournée de la main par un Breton, ce qui amène au pénalty transformé par Bouanga. A la 69e, c’est lui qui se créé comme un grand l’action conclue d’une frappe du droit victorieuse.

Arrivé à l’été 2017 à Saint-Etienne, Loïs Diony n’y a connu que des moments difficiles, entre panne sèche devant les buts, prêt en Deuxième division anglaise, critique des supporters et des anciens, longs passages sur le banc. Mais le voilà relancé par Claude Puel et, pour le moment, il est l’un des rares Stéphanois à tenir son rang dans la tempête…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001