Hugo Lloris avec les Bleus
Hugo Lloris avec les BleusCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
À LA UNE

Un Indien prêt à investir au SCO, un cadeau de Noël au LOSC, Lloris de retour en L1 ?

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – de la Ligue 1.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

SCO Angers : un investisseur indien pourrait débarquer

Comme il l'avait exprimé il y a quelques jours, Saïd Chabane, le président du SCO Angers, cherche activement un partenaire financier pour l'épauler. De préférence un local du Maine-et-Loire. D'après Le Courrier de l'Ouest, il l'a peut-être trouvé en la personne du franco-indien Paritosh Gupta, propriétaire de trois restaurants à Angers et souhaitant rentrer dans le Capital. Si les discussions n'en sont qu'à leurs débuts, Paritosh Gupta est une piste sérieuse comme l'a confirmé Saïd Chabane lui-même : « ​Les discussions sont plutôt d’ordre informel. Il y a un intérêt, il est intéressé, maintenant, est-ce que c’est possible, faisable ou est-ce que ça va le faire ? On en est encore loin (…) On n’a pas parlé d’argent, ni de pourcentage. ​Les premiers chiffres qui se murmurent, on n’en a jamais parlé. Du moins, moi, je n’en ai jamais parlé. ». Une piste parmi d'autres pour l'instant...

Un cadeau de Noël pour Gourvennec

Le Directeur Général d'Elisa, prestataire du Stade Pierre-Mauroy, a annoncé hier que la pelouse du stade de Villeneuve-d'Ascq serait changée à partir de ce dimanche, soit dès le lendemain du 1/32e de finale de Coupe de France du LOSC face à Auxerre (18h30) et jusqu'à jeudi prochain. « Si ça se confirme, c'est une bonne nouvelle, a répondu Jocelyn Gourvennec dans La Voix du Nord. C'est un cadeau de Noël avant l'heure. Jusqu'à présent, nous n'avions pas une pelouse digne d'une équipe de L1. Ce n'était pas agréable pour les joueurs, les spectateurs ni les téléspectateurs. Pour le jeu, c'est mieux d'avoir une bonne pelouse. Ça ne fait pas gagner tous les matches mais depuis des années, il y a des supers terrains partout. »

Lloris de retour en Ligue 1 ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Hugo Lloris (34 ans) ne sait toujours pas où il jouera la saison prochaine ! Le gardien de l’équipe de France arrive en fin de contrat en juin 2022 et n’a toujours pas prolongé à Tottenham. Selon L’Équipe, son nouveau coach Antonio Conte y serait favorable, ce qui faciliterait les négociations. Reste à connaître le souhait du joueur, courtisé par l'AS Rome notamment et pas très enthousiaste à l'idée de quitter Londres. « Sauf pour un retour en Ligue 1 ? » laisse entendre le quotidien sportif.

Bradaric pas encore à Strasbourg, Niasse vers Lorient ?

Dans le viseur du RC Strasbourg au mercato hivernal, Domagoj Bradaric pourrait s’en éloigner en janvier. Devenu troisième voire quatrième dans la hiérarchie des latéraux gauches du LOSC, l’international croate pourrait trouver une autre destination sous forme de prêt. L’Équipe évoque un intérêt de Feyenoord. Par ailleurs, on apprend que Cheikh Niasse aura un bon de sortie à hauteur de 2 M€. À ce tarif, les Néerlandais de Vitesse Arnhem et Nimègue sont prêts à passer à l'action. Le Panathinaïkos, où le milieu lillois avait été prêté entre janvier et juin, est intéressé. En L1, le FC Lorient est venu aux renseignements.

Lorient : fausse alerte avant le derby face à Rennes

Malade en milieu de semaine et incertain pour la seule rencontre de Coupe de France entre pensionnaires de Ligue 1 opposant Lorient à Rennes, Enzo Le Fée sera bel et bien de la partie. En effet, comme l'annonce Ouest-France, le Merlu est pleinement opérationnel contrairement aux vétérans Fabien Lemoine (mollet) et Jérémy Morel (ischio-jambiers), tous les deux sur le flanc jusqu'en janvier 2022.

Pour résumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – de la Ligue 1.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert