Auxerre : Wallemme dégomme G.Roux

Démis de ses fonctions dimanche, Jean-Guy Wallemme règle ses comptes.

On peut appeler ça un règlement de compte. Limogé dimanche de son poste d’entraîneur à l’AJ Auxerre, Jean-Guy Wallemme l’a mauvaise. L’ex-coach du RC Lens n’en veut pas au président Gérard Bourgoin, comme il en est de coutume. Non, Wallemme pointe du doigt l’influence de Guy Roux, l’ancien légendaire entraîneur de l’AJA.

« L’AJA est en danger »

Dans les colonnes de L’Equipe, Wallemme ne prend pas de pincettes. « En début de saison, quand on m’a fait resigner (il était arrivé en mars en remplacement de Laurent Fournier), j’ai demandé qu’il y ait une certaine unité dans le club et à Guy Roux d’être présent. Derrière, je n’ai pas senti son soutien indéfectible. Il ne veut pas partager le projet, il veut imposer. Je ne tire aucun trait sur ce qu’il a fait. Je voulais juste qu’il rende au club son expérience, son vécu. Au quotidien, il y avait cette nébuleuse auxerroise au sein de laquelle il avait une large partie de complices. Elle a pollué le club » , narre-t-il, amer.

Il ajoute, remonté : « Cette atmosphère-là n’a pas aidé à construire une forme de sérénité dans un club qui en avait besoin après la descente. Pas mal de joueurs espéraient partir, ce qui n’a pas été le cas. Aujourd’hui, l’AJA est en danger. Des gens ne tirent pas dans le même sens, font fausse route. Gérard Bourgoin reste l’homme de la situation pour faire évoluer les choses » . Ambiance.

A.F.